Je me sens trahie

La pyrrhotite a fait des ravages en Mauricie.... (Émilie O'Connor)

Agrandir

La pyrrhotite a fait des ravages en Mauricie.

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Concernant la hausse de 40 % de la valeur des maisons touchées par la pyrrhotite n'ayant pas été réparées, je me sens trahie par Trois-Rivières.

Dès que ma famille en aurafini avec cette histoire, nous pourrons envisager la possibilité de quitter cette ville. Tout porte à croire que notre maire prenddes décisions avec impulsivité etsans empathie pour le calvaire que vivent des milliers derésidents. Nous sommes lesvictimes et pourtant tous les responsables et acteurs entourantce drame continuent de vouloir s'enrichir.

Valeur de 40 %! Les «experts» ont pris comme échantillon 20 maisons. Certaines de ces maisons ont réussi à se vendre dans les dernières années sous plusieurs conditions et d'autres avec promesses d'effectuer des travaux pour les futurs occupants. On a toutefois intentionnellement ignoré les centaines, voireles milliers de maisons inven-dables.

Ouvrez-vous les yeux et vous constaterez que même celles qui ont été réparées sont difficiles à vendre.

Pour nous, notre maisonqui était déjà surévaluée ne vaut plus rien. Croyez-moi, monsieur Lévesque, les familles rongées par la pyrrhotite se contrefichent de l'amphithéâtre, d'avoir un beau centre-ville, du futur aréna et de vos autres beaux projets tout aussi flamboyants les uns que les autres.

En espérant voir mon compte de taxes refléter l'état réel de ma maison pour 2016 afin de mettre de côté cet argent pour un projet plus conservateur tel que refaire un sous-sol ou encore faire du terrassement devant ma maison.

Merci de votre compréhension.

Mylène Brouard

Trois-Rivières

secteur Pointe-du-Lac

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer