Courrier: pour un compromis

Pour se sortir de l'impasse, je propose d'appliquer,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Pour se sortir de l'impasse, je propose d'appliquer, après l'évaluation des impacts de ce changement sur la clientèle, le personnel et Postes Canada, le compromis suivant : livraison les lundis et jeudis sur la moitié d'un territoire donné et les mardis et vendredis sur l'autre moitié.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

J'aime bien recevoir mon courrier à domicile comme je l'ai toujours reçu. Mais la Société des Postes dit: «Non, ce n'est plus possible, baisse de volume, Internet, déficit d'opération...» La clientèle allègue les droits acquis. Et la politique est arrivée dans la mêlée.

Pour se sortir de l'impasse, je propose d'appliquer, après l'évaluation des impacts de ce changement sur la clientèle, le personnel et Postes Canada, le compromis suivant : livraison les lundis et jeudis sur la moitié d'un territoire donné et les mardis et vendredis sur l'autre moitié. Les gens du milieu des postes conviendront des modalités organisationnelles comme les jours fériés, le courrier prioritaire et les colis notamment.

Ainsi, un service minimum est respecté pour la population, aucune nouvelle immobilisation n'est requise, voire même la promesse électorale... presque respectée.

Léon A. Lemay

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer