Avec un peu de recul

Yvon Boivin... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Yvon Boivin

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

La soirée électorale s'est avéré une vague d'émotions dans le comté de Trois-Rivières. La fatigue associée à 78 jours de campagne combinée à l'émotivité et ma passion ont porté certains de mes propos au-delà de mes pensées et je reconnais aujourd'hui avec humilité et sincérité que j'aurais dû prendre un peu plus de recul avant de m'adresser ainsi aux journalistes dès le lendemain de cette défaite électorale qui est en soi, pour moi et mon équipe, une belle victoire morale avec l'élection d'un gouvernement libéral majoritaire et considérant la progression importante du vote libéral dans Trois-Rivières comparativement aux élections fédérales précédentes.

Je tiens donc par cette lettre à m'adresser à tous les électeurs qui ont voté pour moi et pour le Parti libéral du Canada, afin de les remercier chaleureusement pour leur appui. Ce fut un privilège pour moi de participer et contribuer à un tel exercice de démocratie. Je remercie également toutes les personnes qui ont exercé leur droit de vote et je félicite M. Robert Aubin pour sa réélection. Je lui souhaite le meilleur des succès dans ce deuxième mandat.

Il m'importe également de souligner le travail exceptionnel de mon équipe de campagne. Je leur lève mon chapeau pour tout le travail accompli. Je suis heureux du déroulement de cette campagne qui nous a permis de présenter aux électeurs une autre façon de gouverner. Je sors grandi de cette expérience que j'ai vécue avec le soutien indéfectible de ma conjointe et de mon fils.

Je me suis lancé dans cette aventure avec coeur, dévouement et sincérité en mettant à profit mes expériences et ma personnalité, des traits de caractère qui ont contribué largement à l'avancement du dossier de la pyrrhotite en Mauricie et à une réforme majeure des plans de garantie.

Le début de ma campagne électorale a été marqué par des problèmes de santé majeurs. Un message m'était alors adressé qu'il fallait prendre du repos après six années intenses et sans arrêt à aider, soutenir et représenter les victimes de la pyrrhotite. Voilà pourquoi j'ai fait le choix avec ma famille de me retirer de la vie publique et politique pour consacrer plus de temps avec mes proches et refaire le plein d'énergie.

Enfin, je demeure très fier de mon implication dans le dossier de la pyrrhotite et de l'équipe de la CAVP encore en place. Ma contribution à cette élection m'aura tout au moins permis de convaincre le Parti libéral du Canada et le nouveau premier ministre, Justin Trudeau, de la nécessité de reconnaître ce désastre et de débloquer une aide d'urgence pour les familles affectées. J'ai déjà assuré mon soutien au nouveau député de Saint-Mauricie-Champlain, François-Philippe Champagne, dans l'éventualité où mon expertise et ma connaissance de ce dossier s'avéraient utiles dans les décisions gouvernementales à venir à ce sujet et j'offre également mon soutien conseil à la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite.

J'adresse à toutes et tous mes meilleures salutations.

Yvon Boivin 

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer