Choisissons le meilleur

François-Philippe Champagne... (François Gervais)

Agrandir

François-Philippe Champagne

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Cessons d'appuyer la campagne de peur de Harper et regardons vers l'avenir.

Lorsque je lis l'inventaire fait par les partisans du Bloc de ses contributions à Ottawa, j'y vois la nostalgie du passé d'un Québec qui a échoué à se séparer du reste du Canada. Lorsque j'écoute Duceppe se faire le complice de Harper qui divise les Québécois et les Canadiens à cause du niqab qui touche moins de 50 personnes au Québec, j'y vois de la vieille politique dans le seul but d'aller chercher des votes. Mais tout ceci n'aide en rien notre région qui a besoin d'une solide relance économique et de création d'emplois pour augmenter le niveau de revenus de nos familles.

Il est temps que la Mauricie soit à nouveau au pouvoir et cesse d'être assise avec l'opposition à Ottawa. C'est lorsque nous avons des ministres ou des députés influents à Ottawa que la région en sort gagnante. Si Jean Chrétien n'avait pas été ministre, le Centre fiscal de Shawinigan-Sud, et ses 1500 emplois, n'aurait pas existé. Si on regarde les sondages, au Canada, les intentions de votes sont quasi-égales entre le Parti libéral et les conservateurs. Le NPD est loin en arrière des deux autres partis, et plus de 70 % des électeurs veulent un changement de gouvernement. Donc, si les gens sont logiques, le Parti libéral devrait être élu. Tant mieux, parce que nous avons enfin la chance de pouvoir voter pour un candidat qui pourrait être ministre dans un gouvernement libéral: François-Philippe Champagne.

François-Philippe Champagne est membre de l'équipe économique de Trudeau; il a une longue feuille de route dans le domaine du droit et de l'économie internationale comparativement aux autres candidats dans le comté de Saint-Mauricie-Champlain. Avant même d'être élu député, il est allé chercher un engagement ferme du Parti libéral pour consolider les 1500 emplois et investir dans la rénovation du Centre fiscal, en plus de s'engager personnellement à faire venir de nouveaux services dans la bâtisse.

Voilà le genre de député, voire de ministre, dont la région a besoin pour relancer notre économie, créer des emplois, garder les jeunes chez nous, faire rayonner nos entreprises à l'international et prendre soin de notre qualité de vie.

Cessons de penser que la région va ressortir gagnante de l'élection du 19 octobre en envoyant le Bloc dans l'opposition ou en votant pour des candidats sans envergure qui n'apporteront rien à la Mauricie.

Dominique Oury, Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer