Des égouts et du fluor

Yves Lévesque est mécontent de la décision du... (photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Yves Lévesque est mécontent de la décision du maire de Montréal de déverser dans le fleuve, le tiers des eaux usées de Montréal et ce, durant une période de sept jours.

photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Yves Lévesque est mécontent de la décision du maire de Montréal de déverser dans le fleuve, le tiers des eaux usées de Montréal et ce, durant une période de sept jours. Pourtant, il fera pire en fluorant l'eau potable de sa ville avec un produit chimique impropre à la consommation humaine, non homologué par Santé Canada: l'acide hexafluorosilicique.

Ces fluorures seront rejetés à 99% dans l'environnement et dans nos cours d'eau. Cela représente plus de 100 tonnes d'acide hexafluorosilicique non biodégradable rejetées dans le fleuve annuellement. Sachant que l'article 36,3 de la Loi des Pêches stipule qu'il est interdit d'immerger ou de rejeter une substance nocive dans des eaux où vivent des poissons, ce comportement est un geste éco-irresponsable. Tout comme le geste du maire de Montréal.

Quel sera l'impact de cette décision, monsieur le maire, sur la santé globale des citoyens et sur nos écosystèmes? À ce jour, plus de 16 000 citoyens ont signé la pétition contre la fluoration de l'eau potable et ce nombre ne cesse d'augmenter. Vous savez qu'il existe des moyens beaucoup plus efficaces, plus efficients et plus socialement acceptables pour prévenir la carie et améliorer la santé bucco-dentaire. Vous savez, monsieur le maire, que c'est un gaspillage éhonté des fonds publics puisqu'il en coûtera plus d'un million de dollars pour fluorer l'eau potable à Trois-Rivières.

Le Réseau Environnement, représentant plus de 2700 spécialistes en environnement, se positionne contre la fluoration de l'eau potable pour des questions d'ordre éthique, des problèmes de sécurité dans les usines de filtration et d'empreinte écologique. Les produits fluorés sont très corrosifs et contribuent à la détérioration des pompes de lavage, des pompes à haute pression ainsi que des parois internes des conduites de réseaux de distribution. La manipulation de ces produits chimiques cause un problème de sécurité pour les opérateurs d'usine et pour l'environnement en cas de déversement.

Nous apprenons que le gouvernement fédéral suspend le déversement des eaux usées dans le fleuve et demande une étude plus approfondie. Cela démontre qu'il est possible de changer une décision. Devant les nombreuses études démontrant les effets néfastes sur la santé et sur l'environnement de la fluoration de l'eau, nous demandons à nos élus de la Ville de Trois-Rivières de reconsidérer leur décision et d'abolir la fluoration de l'eau potable pour le bien de l'environnement et pour la protection de la santé des citoyens et des générations futures.

Un trifluvien écoresponsable,

Marcel Genest

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer