Le Bloc a fait ses preuves

Jean-Pierre Jolivet... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-Pierre Jolivet

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'auteur, Jean-Pierre Jolivet du secteur Grand-Mère, est un ex-député et ministre péquiste. 

Personne ne sera surpris si je dis que je vais voter Bloc. Nous le devinons tous, le 19 octobre, nous aurons un gouvernement minoritaire. Quel Parti sera alors le mieux placé pour défendre le Québec, sinon le Bloc?

En effet, avec un gouvernement minoritaire (qu'il soit conservateur, libéral ou néo-démocrate), seul le Bloc pourra faire valoir les demandes du Québec sans être obligé de plaire à un électorat ontarien ou albertain pour soutirer un gouvernement majoritaire s'il fallait retourner en élections rapidement.

Certains disent que les bloquistes ne peuvent former le gouvernement; c'est vrai. Il en est de même pour les trois autres partis puisqu'un seul sera élu à la tête du Canada.

Regardons l'histoire du Canada. Les néo-démocrates ont toujours été forts entre les élections et faibles lors des élections, sauf l'appui émotif à Jack Layton en 2011, et pourtant, ça n'a empêché personne de voter pour eux en sachant qu'ils seraient dans l'opposition. Il en est de même pour les Verts. La seule différence avec eux, c'est que nous sommes assurés que les bloquistes n'auront que les intérêts du Québec à défendre en priorité et qu'ils ne seront pas attachés aux diktats des autres provinces.

Enfin, dans l'histoire du Canada, lorsque nous avons eu des gouvernements minoritaires, celui de monsieur Pearson en particulier, c'est à ce moment que le gouvernement Lesage a pu retirer le plus de bénéfices pour le Québec. Pour mémoire, souvenons-nous de la Caisse de dépôt et de placement, le Régimes des rentes du Québec, la loi sur les programmes établis de 1965 qui a donné le droit de retrait avec pleine compensation à l'égard de programmes majeurs comme l'assurance-hospitalisation, la formation professionnelle, la santé publique et l'aide aux personnes âgées ou handicapées.

Plus près de nous, rappelons-nous des gains obtenus par le Bloc lorsqu'il était majoritaire au Québec lors du gouvernement minoritaire de monsieur Harper: notamment les ententes sur la formation de la main-d'oeuvre, sur le supplément de revenu garanti, de la prestation pour garde d'enfants, des transferts fédéraux en santé et en éducation et de la gestion de l'offre. Rappelons aussi la contribution du Parti pour mettre fin au scandale des commandites.

Voilà autant de raisons qui m'incitent à donner à nouveau mon appui au Bloc en étant assuré que les bloquistes sauront parler fort au nom du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer