Traîneront-ils toujours de la patte?

L'Assemblée des évêques catholiques du Québec préparerait un document guide... (Photo: La Presse)

Agrandir

Photo: La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

L'Assemblée des évêques catholiques du Québec préparerait un document guide pour contrer l'aide médicale à mourir avant l'entrée en vigueur de la loi. Trois hauts gradés de l'Église, selon leurs dires récemment à Trois-Rivières, semblent préférer fortement que le malade souffre plutôt que de lui permettre d'en finir en douceur.

Christian Lépine (archevêque de Montréal) affirme que la vie est plus grande que la loi. Ah bon! Mais l'acharnement thérapeutique est-il plus humain que les douleurs atroces que doivent subir ces hommes et ces femmes, uniquement pour des motifs théoriques de croyance qui ne tiennent plus la route?

Les penseurs de la religion de Rome hésiteraient même à donner les derniers sacrements à un grand malade croyant qui demanderait désespérément à en finir afin de mettre un terme à ses souffrances. Juste un petit geste de compassion.

Ça me révolte aussi d'entendre ces représentant de Dieu (?) douter, dans ce dossier, de la bonne foi du législateur en énonçant la possibilité que l'aide médicale espérée serve à alléger le fardeau financier de la population.

À l'image de ce que l'on constate en politique où les députés doivent se mouler aux idées de leur chef, les cardinaux et évêques catholiques ne seraient-ils pas que l'écho de la Curie romaine, ce groupe de vieux messieurs qui traînent de la patte et qui retardent l'évolution que voudrait réaliser le pape François?

Ces mêmes bonzes dépassés du Vatican qui refusent toujours d'accepter l'égalité de la femme, mais qui s'habillent en robe. (Excusez-là, elle était trop tentante).

Roger Matteau, Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer