Bravo, madame Champagne!

Noëlla Champagne... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Noëlla Champagne

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre de Noëlla Champagne «Gare à l'intégrisme religieux» publiée mardi. 

Votre mise en garde sur l'intégrisme religieux en rapport avec le port du niqab m'interpelle. Je m'inquiète aussi de l'attitude aveugle et naïve de certains politiciens face à la montée réelle, même si elle semble lente, de l'intégrisme religieux qui se définit très bien dans le port du niqab et de toute autre forme de voilage tel que le hidjab, le tchador servant à masquer les formes du corps féminin et à éliminer les tentations de l'homme.

Pour moi, le voile islamique exprime la soumission de la femme et la honte de son corps face à un homme dominant,contrôlant, possessif et souvent fanatique. Lorsque je vois ces femmes voilées de la tête aux pieds, ici, dans mon pays, cela me gèle le sang et m'inquiète. Que serait l'avenir de nos filles si ces femmes se multipliaient en grand nombre chez nous et inculquaient à leur descendance nombreuse cette pratique au nom de leur religion?

Je crains donc pour nos générations futures, compte tenu de notre décroissance de souche. Au Québec, l'égalité des sexes serait alors en danger si au nom de la Charte, qui n'est pas sans lacune, on permettait trop d'accommodements déraisonnables dans le genre de l'assermentation à visage couvert.

Chez nous, depuis des générations, les femmes se sont libérées des contraintes du passé. Les femmes et les hommes sont égaux et nos filles s'épanouissent dans ce beau pays dans le respect de la femme et non dans son asservissement.

J'espère que jamais, à cause d'opportunisme électoral, nos politiciens ne laisseront passer des occasions de légiférer en faveur du maintien de l'égalité homme-femme et de l'obligation de vivre à visage découvert dans notre pays. L'avenir des générations futures et de la liberté dépend de nos décideurs d'aujourd'hui et de nos choix aux prochaines élections.

Être visionnaire, ce n'est pas de la peur, mais bien de la sagesse!  

Ghislaine Noël

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer