Petite leçon de compassion

Le candidat du Bloc québécois dans Trois-Rivières, André... (Photo: Gabriel Delisle, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le candidat du Bloc québécois dans Trois-Rivières, André Valois.

Photo: Gabriel Delisle, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Il est une information d'intérêt public qui, à mon sens, aurait dû être soulignée par les médias lors des comptes rendus de presse qui ont suivi le lancement de la campagne du candidat du Bloc québécois, André Valois, le 10 septembre, dans ses locaux électoraux.

Dans son allocution, monsieur Valois a insisté sur le fait que sa formation politique avait délibérément choisi d'installer son quartier général de campagne au Centre d'organisation mauricien de services et d'éducation populaire (COMSEP), rue Saint-François-Xavier à Trois-Rivières. Lorsque l'on connaît les difficultés que rencontre cette institution vouée à l'aide aux plus démunis, voilà une initiative des plus louables.

Je rappelle à vos lecteurs que l'organisme communautaire, en raison des coupes perpétrées par le gouvernement Couillard au nom de l'austérité, fait face à un déficit cette année de 47 000 $ et que le déficit prévu pour 2015-2016 se chiffrera à environ 75 000 $. L'organisme s'est vu contraint de demander de l'aide financière à la population. En choisissant délibérément de louer des locaux chez COMSEP pour la durée de la campagne électorale, c'est près de 5000 $ que l'aile trifluvienne du Bloc québécois verse à COMSEP.

Bravo à monsieur André Valois pour avoir répondu à l'appel au secours du Centre qui se cherchait de nouveaux locataires. Souhaitons que d'autres organisations lui emboîtent le pas après le 19 octobre.

Louise-Lilly Paquin

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer