Le coliseé, pourquoi pas au centre-ville?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le Colisée pourrait servir de pilier pour soutenir le centre-ville au cours de l'hiver.

Bientôt, le conseil municipal de Trois-Rivières aura à prendre une décision en ce qui concerne la construction d'un nouveau Colisée. Au cours des années, on a pensé le construire du côté du Centre sportif Alphonse-Desjardins, ensuite à l'UQTR et finalement au District 55.

Aujourd'hui, je pose la question: pourquoi ne pas construire ce nouveau Colisée au centre-ville de Trois-Rivières? Selon moi, la réponse est oui. Trois-Rivières, regardez du côté du centre-ville pour le nouveau Colisée.

Je vous ramène dans le temps pour remettre les choses en contexte.

Que les plus vieux d'entre nous fouillent un peu dans leurs souvenirs et qu'ils se remémorent ce dont avait l'air le centre-ville de Trois-Rivières en 1980. C'était il y a 35 ans. Le centre-ville était triste, déprimant. Les soirées tranquilles. Les immeubles avaient parfois mauvaise mine, des terrains étaient vacants, résultat d'incendies. Souvenez-vous de l'ancien terminus d'autobus Voyageur et de l'hôtel St-Paul de l'autre côté de la rue et de l'état délabré de la Terrasse Turcotte.

Des efforts soutenus de la part des élus municipaux et des promoteurs privés ont contribué à relancer notre centre-ville. Ce fut un long processus. Des nouvelles constructions sur des terrains vagues, des rénovations de façades, le renouvellement des trottoirs et du mobilier urbain. Le résultat de ces efforts est spectaculaire.

Aujourd'hui, le centre-ville est un endroit qui fait la fierté et qui contribue à la qualité de vie de tous les Trifluviens. Il suffit de se promener sur la rue des Forges un soir de week-end pour constater que des citoyens de tous les groupes d'âge se côtoient dans une ambiance agréable, festive et sécuritaire. Quand on y amène des visiteurs de l'extérieur, ils ont le coup de foudre pour la rue des Forges et les rues avoisinantes.

L'hiver dernier, le climat est soudain redevenu morose au centre-ville. On était bien loin de 1980, mais la question se posait; le centre-ville de Trois-Rivières est-il en train d'entamer un déclin irréversible? Les doutes se sont dissipés au cours de l'été 2015, en grande partie grâce à l'Amphithéâtre Cogeco. Wow, quel revirement! Si la popularité de l'amphithéâtre ne s'érode pas au cours des années, notre centre-ville aura trouvé la locomotive pour assurer sa vivacité pour une génération.

L'hiver est une saison plus difficile pour le centre-ville. Malgré tout, il demeure que le niveau d'activités demeure acceptable. Cependant, convenons-en, cela ne se compare en rien à la saison estivale.

Et là, le nouveau Colisée entre en compte. Comme l'amphithéâtre, le Colisée pourrait servir de pilier pour soutenir le centre-ville au cours de l'hiver. Un nouveau Colisée pourrait contribuer à consolider l'activité économique et sociale au centre-ville et même contribuer à une expansion de l'offre de services au centre-ville. Ensemble, le Colisée et l'amphithéâtre feraient du centre-ville de Trois-Rivières un pôle d'attraction hors du commun pour une ville de 135 000 habitants.

Des contraintes, il y en a sûrement, mais les grandes villes d'Amérique du Nord construisent leurs arénas au centre-ville. Montréal et Toronto l'ont fait avec succès, Ottawa regrette encore que le centre Canadian Tire des Sénateurs soit à Kanata. On reproche au Stade olympique d'être trop loin du centre-ville de Montréal. Cela aurait contribué au départ des Expos et pour les ramener, le maire Coderre rêve d'un stade au centre-ville.

Pour Trois-Rivières, pourrions-nous construire cet aréna derrière l'hôtel Delta? Sur le site de Trois-Rivières sur Saint-Laurent ? Est-ce que la Ville devrait envisager des expropriations? Oubliez les problèmes de stationnement, ce ne sera pas différent des soirées d'été quand 3500 personnes sont à l'amphithéâtre, 1000 autres à la salle Thompson et des centaines d'autres sur les terrasses des restaurants et des bars. La décision de construire un Colisée sera structurante pour les 50 prochaines années et une construction au centre-ville doit être analysée.

Une ville de la taille de Trois-Rivières doit éviter l'éparpillement et renforcer son centre-ville qui est déjà un endroit dynamique et agréable à fréquenter. L'idée de construire le nouveau Colisée au centre-ville mérite d'être considérée.

Sylvain Montplaisir

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer