Il faut se débarrasser des conservateurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Parlons vrai! Dans un langage simple et populaire. Pas de langue de bois ni de discours «intelligent» dont les politiciens et autres polémistes raffolent. Le langage qui éclaire, pas celui qui entretient la confusion.

Le Bloc québécois, c'est quoi? Un parti du Québec... au fédéral? Dur à comprendre: un parti fédéral, mais indépendantiste. Admettons! Un parti qui ne peut avoir d'autres candidats ailleurs qu'au Québec? Évident!

Un parti qui ne pourra jamais accéder au pouvoir au Canada... à moins que les autres provinces en fument du bon!

Un parti dont le (nouveau) chef est devenu chef à la place du chef (l'ancien) sans autre forme de cérémonie. Un parti ou l'autocratie a effacé tout processus démocratique pour la nomination d'un chef. Un parti où l'on bricole et où, maintenant, on racole! Un parti mal parti mais non dénué de réparties tout aussi mielleuses que fallacieuses. C'est reparti! Mais vers où? Vers quoi? Dans quel but? Retour vers l'absurde.

Je ressens encore la honte... lorsque le parti s'est fait donner souverainement! Par qui? Les Québécois évidemment. Vous en souvenez-vous? Moi, je me souviens.

Un chef resté amer. On pensait tout cela révolu, le gros bon sens revenu. Non! Il faut rebâtir. Pas le parti. Son estime de soi. Je parle des individus bien sûr. Hors du BQ... point de salut! Et le PQ alors? Serait-il en surplus?

Sommes-nous fous au Québec? Je ne le crois pas. Mais on fait de sacrés fous de nous! Ras le bol de l'hypocrisie manipulatrice dans laquelle nous baignons. Québécoises, Québécois, il est temps de serrer les rangs. Votons! Mais pas un vote stratégique, comme on nous dit. Nous sommes Québécois, mais aussi Canadiens. Ce qui se passe au Canada nous concerne.

Votons intelligemment! Un vote qui permettra de mettre le monarque Stephen Harper (et sa basse-cour) dehors. Allons-nous supporter encore l'hégémonie que cet homme fait peser sur nous? Le laisser continuer à détruire les acquis du Québec et la réputation du Canada?

Allons-nous cautionner son odieuse attaque contre nos droits et libertés; lui permettre d'armer nos gens, nos familles, nos enfants; de brimer le peuple de sa souveraineté en confiant tous les pouvoirs aux privés?

Sommes-nous inconscients de ce qui se passe sous nos yeux? Permettrons-nous que la saga continue en divisant inutilement nos voix?

Harper doit se frotter les mains. Le Bloc revient. Ils sont fous ces Québécois, doit-il se dire mort de rire!

Alors que le PM canadien perd des plumes jusqu'en Alberta, va-t-on, au Québec, lui offrir un nouveau mandat? Si nous n'avions pas déjà vécu l'épisode «BQ», on pourrait se dire: «On ne sait jamais! Essayons! Des fois que...! ». L'expérience a déjà lamentablement échoué; pourquoi cela changerait à l'avenir?

C'est le temps du BBQ pas du BQ!

Et pendant ce temps, voguent Harper et ses courtisans vers des destinations pas si lointaines ou le règne de la droite religieuse canadienne et la perte de la souveraineté de l'État (ainsi que la disparition de toute trace de démocratie et de liberté d'expression) deviennent de plus en plus notre quotidien.

On n'est pas fous au Québec. On se souvient. Il s'agit de mettre les priorités à la bonne place.

Ne l'oublions pas au moment du vote.

Malik Hammadouche

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer