Qu'arrive-t-il au Groupe RCM?

Jean-Guy Doucet, ancien président du Groupe RCM et... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-Guy Doucet, ancien président du Groupe RCM et de Récupération Mauricie, et fondateur de Récupération Mauricie.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le Groupe RCM est un centre de travail adapté, un organisme sans but lucratif qui est une fierté régionale depuis 34 ans. C'est aussi un organisme financé par Emploi-Québec qui doit rendre des comptes. À l'origine, cet organisme a été fondé pour donner du travail à des personnes handicapées. Son deuxième objectif était l'environnement: récupérer du papier et du carton.

J'ai siégé au conseil d'administration durant plus de 25 ans. Chaque année, il y avait une assemblée générale et c'était notre «paye» de présenter les états financiers et l'augmentation du nombre d'employés, de répondre aux questions des employés qui sont tous membres et leur présenter le plan d'affaires pour la prochaine année. Et, bien sûr, c'est à l'assemblée générale annuelle que l'on procédait à l'élection des membres du c.a. à la suite des mises en candidature selon nos règlements.

Ces années de bénévolat, nous les avons vécues avec des gestionnaires compétents qui épousaient totalement la cause, les objectifs visés par le c.a. J'ai travaillé avec Alain Lavallée, un directeur général qui a fait évoluer énormément l'organisation. J'ai aussi travaillé durant plus de 15 ans avec Michel Camirand, un grand défenseur des personnes handicapées, un homme qui voulait améliorer leur sort, leurs conditions de travail.

J'ai moi-même présenté une entente de service avec un centre spécialisé en réadaptation, le CRDITED, pour engager une personne qualifiée comme éducatrice spécialisée et elle est devenue directrice des ressources humaines. Durant 19 ans, Danielle Marchand a écouté, rassuré, pris la part des personnes fragiles. Elle était leur mère adoptive. Quel dévouement, quelles compétences!

Il fallait prévoir la relève, une personne a été embauchée pour succéder à M. Camirand qui devait prendre sa retraite à l'automne 2015. Cette personne devait assurer la continuité, la poursuite de la mission et la sauvegarde des valeurs. La période de transition avec M. Camirand visait cet objectif.

J'ai lu dans Le Nouvelliste et entendu à Radio-Canada Mauricie que deux dirigeants, le président et le vice-président, recevaient une rémunération de la compagnie partenaire, Soleno Recyclage, pour siéger comme représentants du Groupe RCM au c.a. de Soleno Recyclage. J'ai aussi appris, à ma grande stupéfaction, que plusieurs personnes significatives avaient été congédiées, ou on leur avait demandé leur démission.

Qu'est-ce qui se passe dans la gouvernance de RCM?

Comme membre, pour le moment je le suis encore, j'avais reçu une convocation formelle pour l'assemblée générale annuelle qui devait se tenir le 17 juin, à 19 h, aux bureaux de RCM. Cette année, les mandats de messieurs Picotte et Julien venaient à échéance. En présentant leur candidature, ils pouvaient être réélus.

Juste avant l'assemblée, les têtes roulent, M. Camirand, Mme Emard et Mme Marchand sont congédiés ou ont été invités à remettre leur démission. Ce qui m'inquiète encore plus, c'est que cette assemblée générale ait été annulée, publication dans le journal, pas d'explication.

Deux assemblées générales spéciales ont aussi été dûment convoquées et on les a aussi annulées. Pourquoi? Qui peut se permettre d'annuler une assemblée générale dûment convoquée? Si elle est reportée, il faut des motifs et une date.

Convoquez une assemblée générale!

Les administrateurs doivent s'expliquer avec transparence et le plus rapidement possible. Les journalistes doivent être invités à cette assemblée. RCM est un organisme public. On doit expliquer clairement les gestes posés au cours des derniers mois de l'année.

Il y avait des mises en candidature, sept, selon mon information, il y a de la relève. Si vous êtes tanné de faire du bénévolat, M. Picotte, comme j'ai pu lire votre déclaration dans Le Nouvelliste, c'est à l'assemblée générale qu'il faut le dire ou leur proposer un modèle de rémunération des administrateurs. Lorsqu'on est tanné de faire du bénévolat, on peut aussi poser un geste positif et laisser sa place.

Si un tiers, par mise en demeure, menace de mettre la clé dans la porte si une assemblée générale est tenue, le conseil d'administration doit alors gérer cette situation et vous êtes tenu comme président d'expliquer, de valider cette information et de rétablir la confiance. Tous les membres d'un c.a. ont aussi un devoir de transparence, ils doivent se positionner.

Je vous demande, M. Picotte, de demander au c.a. de tenir dans les meilleurs délais cette réunion officielle de la corporation, de tenir des élections, il y a déjà des mises en candidature...

Le silence, les «mises en demeure», les annulations d'assemblée, les congédiements minent la confiance, sèment le doute dans cette belle organisation. Et comme je connais assez bien les personnes handicapées, vos employés, ça doit être très pénible pour eux de vivre cette situation.

Le Groupe RCM, c'est 160 emplois pour des personnes fragiles, pour la plupart des employés subventionnés. On doit rendre des comptes. Le Groupe RCM possède 51 % des parts de Récupération Mauricie, c'est le traitement de tous les bacs bleus de vos domiciles qui est en cause.

Les municipalités ont toujours été fières, elles ont appuyé Récupération Mauricie car les deux parties en tirent des bénéfices importants. Ce partenariat est transparent et il est dans l'intérêt des deux parties qu'il continue.

L'auteur, Jean-Guy Doucet, est l'ancien président du Groupe RCM et de Récupération Mauricie.

Partager

À lire aussi

  • Gouvernance de RCM: Jean-Guy Doucet préoccupé

    Actualités

    Gouvernance de RCM: Jean-Guy Doucet préoccupé

    Ancien président du Groupe RCM et administrateur de l'organisme pendant 25 ans, Jean-Guy Doucet s'inquiète de la gouvernance et demande aux... »

  • Qu'arrive-t-il au Groupe RCM?

    Opinions

    Qu'arrive-t-il au Groupe RCM?

    Le Groupe RCM est un centre de travail adapté, un organisme sans but lucratif qui est une fierté régionale depuis 34 ans. C'est aussi un organisme... »

  • Opinions

    Groupe RCM: la lumière doit-être faite

    À titre de membre du Groupe RCM et d'ex-administrateur de la corporation, la situation actuelle vécue par l'organisation me préoccupe au plus haut... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer