Semblant de neutralité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

On déclare la neutralité religieuse de l'État. Or, c'est comme si, selon Philippe Couillard, ce mot voulait dire, on s'en fout! En place, tout au plus, deux ou trois semblants de neutralité.

Les représentants de l'État se doivent de ne pas porter de signes d'allégeance politique, parce que la neutralité est de mise; pourtant l'État, qui se déclare neutre, se contredit lui-même car ils peuvent afficher leur appartenance religieuse. On utilise ce mot de - neutralité - religieuse pour faire croire que l'on satisfait à tout ce que les Québécois et les Québécoises ont demandé. C'est jouer sur les mots et c'est malhonnête. Monsieur Couillard nous prend-il pour des cons?

La province du Québec est l'une des plus évoluées et prometteuse, mais le fédéral, ainsi que le premier ministre du Québec et son Parti libéral briment la population et empêchent son évolution.

Comment ne pas souhaiter l'indépendance du Québec qui pourrait devenir, selon l'expression notable de Jean Chrétien, le plus meilleur pays au monde!

Andréa Richard

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer