Réagissez!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Avec tout ce qu'on peut lire et entendre, il y a au moins quelque chose d'encourageant: il y a encore de vrais humains, des bien-pensants réfléchis, intelligents, honnêtes, généreux qui ont à coeur le bien-être de l'être humain, qui se battent pour nous sauver des griffes du gouvernement.

Nous, les Québécois, sommes capables de reconnaître les besoins essentiels et vitaux des autres et des nôtres. Vous, messieurs les ministres, qui coupez dans le quotidien des gens, vous qui abandonnez ceux qui souffrent, qui sont dans la rue, qui n'ont plus d'endroits où aller parce que battus, violées, déficients, etc.

Les bénévoles et les organismes, comme les maisons pour femmes battues, sont débordés. Vous tous qui vivez dans le luxe, de quoi vous êtes-vous privés depuis un an? Sur quoi avez-vous coupé dans votre vie? Ceux qui gagnent 100 000 $, 300 000 $ et plus par année, de quoi sont-ils privés par les coupures et l'austérité? Pour quelles raisons les gens fortunés et millionnaires ne paient-ils pas leurs médicaments, leur hospitalisation, leur médecin, etc.? Ils crieraient à l'injustice? Où est la justice de couper ceux qui ont déjà mal? Quand on est millionnaire, est-ce juste de lever le nez sur les pauvres? Un médecin bien dans sa vocation et très humain, compréhensif, capable d'écoute, ne pourrait-il pas l'être autant en politique?

Messieurs les docteurs ministres, nous avons du mal à croire que c'est le cas actuellement au gouvernement. Les montants qui vous sont alloués pour vos dépenses, vos sorties, en plus de vos salaires payés par les contribuables, est-ce que vous pensez à couper un peu de ces dépenses, à vous serrer la ceinture pour aider au déficit?

J'arrête ici pour laisser faire d'autres contribuables d'une grande qualité de coeur qui savent bien s'exprimer et faire comprendre que la vie et la valeur humaine sont plus importantes que le déficit à tout prix, si urgent soit-il. Je suis consciente de la gravité de ce déficit, mais ce sont des élus qui l'ont fait et les élus actuels veulent le faire payer par nous, citoyens honnêtes, qui avons déjà une vie difficile et besoin d'aide humanitaire. Si nos ministres continuent ainsi, nous deviendrons comme en Russie.

Serez-vous capables de vous raviser? On dit qu'il n'y a que les sots qui ne peuvent changer d'idée. Vite, réagissez!

Marie Bédard

Sainte-Thècle

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer