Respectez les ententes, respectez-nous!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Lettre à René Goyette, président de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie.

À la lecture de votre intervention dans Le Nouvelliste du 13 mars, l'exécutif du Mouvement citoyen stéphanois de Saint-Étienne-des-Grès s'interroge sur votre sens des responsabilités en regard de la manière avec laquelle vous désirez administrer le site d'enfouissement des matières résiduelles.

Vous y mentionniez, entre autres, votre intention de passer par les MRC de la région afin de faire avancer votre projet de modification des cellules d'enfouissement. Nous sommes très étonnés de votre démarche unilatérale alors que notre conseil municipal vous a soumis à plusieurs reprises des pistes de solutions constructives. Nous nous interrogeons surtout sur votre empressement à agir au détriment de la sécurité et de la qualité de vie des citoyens de notre municipalité.

Votre intention de modifier la configuration des cellules d'enfouissement se présente ainsi: 1- élever la hauteur maximale des cellules de son niveau actuel de plus de 104 mètres à un niveau record de 111 mètres (au-dessus du niveau de la mer). 2- hausser la hauteur des parois (le contour) de la géométrie (forme) de la zone d'enfouissement qui passerait de 4 mètres (13,1 pieds) à 12 mètres (39,4 pieds) de hauteur; 3- réduire la surface sur laquelle les déchets seront répartis de 487 950 mètres carrés à 300 145 mètres carrés.

En résumé, vous désirez mettre plus de déchets, plus haut sur une superficie de terrain plus petite. C'est-à-dire en faire une montagne de déchets plus imposante qu'elle ne l'est déjà. Or nos concitoyens subissent de plus en plus de désagréments de l'exploitation du site. Les odeurs persistantes d'aussi loin que la rue Principale de notre municipalité nous font réaliser que même aujourd'hui, avec la configuration actuelle du site, la qualité de vie de nos concitoyens est quotidiennement affectée. Le bruit de la machinerie qui exploite le site est aussi une source de pollution auditive en pleine croissance (plus la montagne devient haute, plus le bruit voyage).

Comme déjà mentionné dans une lettre de septembre 2014 qui vous était adressée, le conseil municipal de Saint-Étienne-des-Grès ainsi que le comité de vigilance vous avaient adressé les questions suivantes :

Est-ce que les trois importantes modifications que vous proposez aux plans d'origine du site ont été évaluées au niveau des impacts écologiques?

Quelles seront les conséquences pour le sous-sol si vous accumulez la même quantité de déchets sur une superficie plus petite de terrain?

Quels en seront les impacts pour l'environnement et la qualité de vie des citoyens de notre municipalité (le bruit, les odeurs et la visibilité)?

Nous ne savons toujours pas si le sous-sol d'une partie du site est assez stable pour supporter la nouvelle configuration que vous souhaitez installer et ainsi risquer de provoquer un glissement de terrain vers le Saint-Maurice. Qu'adviendra-t-il des impacts environnementaux et sociaux d'un tel scénario pour les citoyens de Saint-Étienne-des-Grès, pour la voie de chemin de fer localisée entre le site d'enfouissement et la rivière Saint-Maurice, pour la rivière Saint-Maurice elle-même, qui est à quelques mètres du site, ainsi que pour l'ensemble de la population régionale qui serait affectée? Avez-vous oublié que Trois-Rivières puise son eau potable à même la rivière Saint-Maurice?

Vous n'avez toujours pas répondu à ces questions. Nous ne sommes pas prêts à vous donner carte blanche. Face à votre décision de foncer tête première, sans en mesurer les dangers et en ne protégeant pas la qualité de vie des citoyens de notre municipalité, l'exécutif du Mouvement citoyen stéphanois vous demande par résolution de respecter les ententes passées et de limiter l'exploitation du site à sa configuration d'origine. Nous vous demandons aussi d'agir immédiatement afin de réduire les odeurs et le bruit qui originent de l'exploitation actuelle du site.

En respectant la configuration d'origine, vous seriez déjà à exploiter la nouvelle cellule 5 au lieu de vouloir à tout prix empiler plus de déchets dans les cellules 1 à 4. Il y a de fortes probabilités pour que déjà toutes les cellules exploitées sur le site le soient à pleine capacité. Si tel est le cas, où entassez-vous les surplus de déchets? Ne serait-ce pas là l'origine de votre empressement?

Respectez les ententes, respectez-nous!

Pierre Plourde

Président, au nom de l'exécutif du Mouvement Citoyen Stéphanois

Saint-Étienne-des-Grès

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer