Cette collection est un trésor

Le directeur du Musée québécois de culture populaire... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Le directeur du Musée québécois de culture populaire Yvon Noël pose devant un marche-à-terre qui fait partie de la collection Robert-Lionel-Séguin, que le musée ne veut plus entretenir et gérer sans compensation financière.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Lettre à Yvon Noël, directeur général du Musée québécois de culture populaire.

En menaçant de vous départir de la collection Robert-Lionel-Séguin pour des considérations assez ordinaires merci, c'est de l'âme même du musée dont vous vous détachez.En fait, j'aimerais que vous nous expliquiez comment il se fait qu'avec une aussi riche et unique collection, vous n'ayez pas perçu en la découvrant à votre arrivée comme directeur, il y a de cela quelques années, le potentiel énorme qu'elle recèle.

Ce n'est pas en rangeant (bien sagement soit) 22 000 objets de cette collection dans votre réserve bien installée que vous pouvez profiter des innombrables opportunités d'exploitation et d'offres aux publics. Et ne nous dites pas que les publics n'aiment pas les artefacts aratoires. Votre mission consiste à justement trouver la meilleure façon de les leur présenter et de les y intéresser.

Il est probable et bien triste que vos commissaires et curateurs d'exposition n'y trouvent rien. Je vous dirai donc qu'ils ont une «culture» bien limitée et gagneraient pendant qu'il en est encore temps à se nourrir des mémoires vivantes des générations qui les ont précédés et qui se souviennent encore du temps du fier et laborieux travail au champ et à la ferme.

Il y a certainement 10 % de cette collection qui peut intéresser tous les publics. De plus, les nouvelles technologies numériques de médiation, doublées de talent humain et de bonne volonté, peuvent judicieusement contribuer à apporter un nouveau regard sur ce patrimoine. Vous avez en main comme institution muséale un des plus beaux joyaux patrimoniaux qui soit sur le continent nord-américain.Et en passant, vous devriez accepter l'offre de vente de 1 $ symbolique de l'UQTR. Soyez plutôt beau joueur et travaillez à la renaissance de cette collection dont a bien besoin la société du XXIe siècle numérique.

Guy Deschênes

Shawinigan

Candidat au doctorat Muséologie, médiation, patrimoine à l'UQAM

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer