Nos églises ont besoin de nous

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

C'est désolant de voir nos églises se vider et disparaître de notre paysage pendant que des temples d'autres religions ou sectes se multiplient, bien souvent grâce à des fonds venant de l'extérieur. C'est tout aussi désolant de constater l'indifférence des gens et des gouvernements face à ce phénomène.

C'est vrai que la communauté est vieillissante; celle qui supportait nos églises n'a pas de relève. Pour accommoder, nous avons sorti la religion de nos écoles pour la remplacer par des cours de culture populaire. On en voit aujourd'hui les résultats. Les jeunes ne pratiquent plus et ne croient même plus à rien. Il ne faut donc pas se surprendre de la montée de l'intégrisme et de la radicalisation de nos jeunes qui n'ont plus de points de repère.

Nous avons perdu ces valeurs que l'Église chrétienne nous a enseignées et qui avaient forgé notre identité; la foi, l'espérance, l'amour du prochain, la tolérance et le pardon. On ne se dirige plus vers la prêtrise non plus et les pasteurs prennent de l'âge. À Grand-Mère, nous avons un curé pour trois paroisses: Sainte-Flore, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Paul.

L'église de Sainte-Flore est la plus ancienne et compte sur la plus petite population. Comme la plupart des autres églises, elle n'est pas seulement un lieu de culte; elle met à la disposition d'organismes communautaires et bénévoles des locaux adjacents ou son sous-sol pour y tenir des réunions ou des activités. Le Choeur du Rocher y est hébergé depuis 28 ans et désire faire sa part pour aider son église. Dans ce but, il fera de son traditionnel concert de Pâques une activité bénéfice au profit de l'église de Sainte-Flore. Ce concert sera présenté dans l'église même, reconnue pour son acoustique exceptionnelle, le dimanche 29 mars à 14 h au coût de 10 $.

La fête de Pâques, qui célèbre la résurrection du Christ, est la plus grande fête de la chrétienté et le fondement même de notre religion. Quelle belle occasion de venir se ressourcer en écoutant des oeuvres de célèbres compositeurs tels Verdi, Haendel et Ernest Gold. L'invitation est lancée à tous ceux qui croient encore qu'on peut faire quelque chose pour aider nos églises.

Gaston Bouffard

secteur Grand-Mère

président du Choeur du Rocher

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer