Compteurs intelligents: faisons une différence

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

J'ai demandé à Hydro-Québec de venir retirer le compteur dit intelligent.

Comme tous les Québécois, j'ai perdu le contrôle de mon Hydro-Québec: augmentation des tarifs à chaque année; même avec des profits records de 15 % on nous augmente sous prétexte qu'on doit payer les éoliennes alors qu'on a qu'à prendre 5 % et les profits seront encore de 10 %; c'est plus une question de cupidité et moi je ne peux rien faire.

Voici donc mes raisons et ce que je peux faire. Avec les compteurs intelligents mon voisin, ou peut-être votre enfant, a perdu son travail de releveur de compteurs; donc, si j'ai un compteur normal (non intelligent) il y aura une personne qui va venir lire ce compteur je viens donc de créer un emploi. Je pense que le Québec ne peut s'enrichir en créant de plus en plus de chômeurs.

Je refuse qu'on m'impose d'avoir des ondes émises par ces compteurs. Je ne veux pas permettre à Hydro-Québec de me dire quand je dois prendre mon bain, quand je dois souper, quand je dois monter le chauffage car avec ces compteurs intelligents, Hydro-Québec peut changer ses tarifs à toute heure de la journée comme le fait présentement l'Ontario. Si jamais il y avait une demande trop forte d'électricité aux heures de pointe, Hydro-Québec pourra avec ses nouveaux compteurs couper l'électricité de votre maison à distance.

S'il y a une panne électrique dans ma rue, il est faux de croire que le service sera rétabli plus vite avec un compteur intelligent car il n'y a pas plus de techniciens pour réparer la panne. Demandez à ceux qui ont eu une panne cet hiver.

Hydro-Québec ne me donne pas d'escompte pour installer ses compteurs; elle va plutôt me piéger dans un avenir rapproché.

Pour 60 $ par année, c'est moi qui ai le contrôle dans ma maison, pas Hydro-Québec. Pour 60 $ par année, je permets à mon voisin, ou à votre enfant, d'avoir un emploi. Pour 60 $ par année, je n'ajoute pas des ondes que je ne désire pas dans ma maison.

Peut-être qu'on peut faire un recours collectif pour récupérer notre argent car on nous impose ces compteurs. Un petit grain de sable qui peut faire une différence dans cet engrenage.

Pierre Pellerin

secteur Gentilly

Bécancour

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer