Venez donc marcher!

La ténacité du porte-parole de la Coalition d'aide... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La ténacité du porte-parole de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite, Yvon Boivin, mérite d'être soulignée.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Lors d'un échange avec votre voisin de jumelée, en juillet 2013, il vous fait remarquer que depuis plus d'un an, la maison tout près ne se vend pas. Preuve à l'appui, la raison se proclame d'elle-même. En toute solidarité, vous convenez de faire le test d'usage de 3000 $, tout en prévoyant faire partie des chanceux...

Comme un coup de canon, votre rapport d'analyse de 57 pages arrive. Vous courrez vite à sa conclusion. Bang! Écrit noir sur blanc: 0,20 % (0,19 %) de pyrrhotite dans votre fondation, observation visuelle obligatoire, etc. Une douche froide s'abat, les rêves de votre vie s'égrènent un à un... en poussière, tout comme l'agrégat de votre maison.

Dorénavant, vous êtes étiquetés zone grise dans le processus. Vous ne pourrez bénéficier d'une réévaluation de vos taxes municipales, ni de la subvention accordée pour reconstruire votre fondation et, par-dessus tout, vous ne pourrez plus vendre votre maison... à moins de la vendre à grand rabais. Digne d'un film de catastrophes humaines à très longue échéance, la descente commence, la maladie s'en mêle... Le pire des sentiments s'avère celui de se sentir prisonnier d'une situation dans laquelle vous n'avez aucune responsabilité, aucune emprise, ni délai prescrit pour vous en libérer.

Quand les jours deviennent gris, vous criez à l'injustice. Que les responsables de ce saccage se tiennent debout et admettent leurs gestes indécents envers des milliers de personnes de la région! Que leur conscience se réveille et qu'ils assument les catastrophes humaines et financières de tout acabit qu'ils ont osées créer. Au secours, il y a erreur sur la personne, nous sommes emprisonnés et dépossédés abusivement.

En des jours meilleurs, vous optez pour un autre regard, une autre attitude. Vous en parlez ouvertement, on vous en parle, peu importe où vous allez. Vous réalisez que vous n'êtes plus seule avec votre maison atteinte; votre frère, cousine et nièce aussi, au delà de 2000 familles en Mauricie. Invraisemblable mais vrai! Voilà qu'une lueur d'espoir pointe à l'horizon. La vie redevient meilleure, vous reprenez confiance et la loi du retour existe. Pourquoi pas!

Aussi, le privilège vous est offert de connaître des sauveurs, nos sauveurs, des gens intègres qui ont à coeur de trouver des solutions et j'ai nommé chacune des personnes qui oeuvrent à la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite et son porte-parole d'une ténacité à toute épreuve, Yvon Boivin. De plus en plus, nos élus municipaux nous appuient, portent le carré gris et participeront à la marche de l'espoir du 30 mai. D'ailleurs, je tiens à les remercier du fond du coeur de s'impliquer, en particulier, Yves Lévesque, notre maire de Trois-Rivières, Michel Angers, maire de Shawinigan, ainsi qu'André Gabias.

J'invite tous les autres élus municipaux, provinciaux et fédéraux, les commerçants, les dirigeants à devenir solidaires, à venir nous encourager et agir afin d'alléger le fardeau des gens endeuillés de leur maison et ce, tant et aussi longtemps qu'elle n'aura pas retrouvé sa fondation de béton pur, sans faille. Avec son carré gris, plusieurs milliers de personnes marcheront pour l'espoir, la solidarité et la cause de la pyrrhotite. J'imagine, enfin, l'heureux dénouement de cette périlleuse aventure. Et vous?

Marie-Line Beaudoin

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer