Non à l'uniformisation

Le nom des secteurs doit continuer d'apparaître sur... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le nom des secteurs doit continuer d'apparaître sur les adresses.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Les citoyens sont d'accord avec le principe d'harmonisation, mais expriment des réserves quand celle-ci va trop loin. Ils disent oui à l'élimination des doublons. Ils en acceptent l'argumentation: efficacité des services d'urgence (911), de livraison et de repérage (GPS). Mais plusieurs rejettent l'idée de changer des noms qui ne sont pas des doublons comme dans le quartier Saint-Louis, dans le quartier au nord de l'autoroute 55, dans le quartier des Anglais à Grand-Mère et à Lac-à-la-Tortue.

Dans les deux premiers cas, les citoyens rejettent l'argument de l'efficacité du repérage. Ils ne croient pas qu'une rue de l'Aigle soit plus facile à trouver qu'une 2e Rue. Ils n'ont pas tort. Dans les deux derniers cas, ils déplorent que les noms proposés mettent en valeur des anglophones qui ont peut-être joué un rôle dans ces quartiers, mais qui n'étaient pour la plupart que des gens de passage. Ils préféreraient qu'on honore des pionniers qui ont pris racine ici. On accepte l'harmonisation quand elle est justifiée. On la rejette quand elle est fantaisiste ou heurte les valeurs. Shawinigan devrait revoir à la baisse son programme d'harmonisation pour en éliminer les éléments «optionnels».

Quant à l'uniformisation, le remplacement du nom des secteurs dans la deuxième ligne d'adresse par celui de Shawinigan, c'est le volet du programme qui entraîne le plus fort rejet. La Ville rattache ce changement à l'objectif de renforcer le sentiment d'appartenance à Shawinigan et au souhait de Postes Canada d'abolir l'utilisation des noms des secteurs. Elle mentionne qu'une quarantaine de villes fusionnées ont uniformisé l'adressage. Ville Saguenay ne l'a pas fait, ce qui n'entraîne pas l'arrêt des livraisons postales ni n'engendre la confusion.

Pour écrire au maire Tremblay de Saguenay, j'adresse mon enveloppe au 201, rue Racine Est à Chicoutimi et non à Saguenay, même si Chicoutimi n'est qu'un secteur de Saguenay. La chose est possible, car un sentiment d'appartenance ça ne s'impose pas par la contrainte, ça se construit dans la patience et le respect.

Ici, l'abolition des noms de secteurs peut faire plus de mal que de bien en heurtant de front l'attachement des citoyens à leur secteur. Ils risquent de se sentir exclus du projet collectif qu'a été la fusion. Ce n'est pas le temps de faire ça. C'est le temps de se serrer les coudes. Je souhaite que nos élus aient le courage de dire non au volet uniformisation et que la Ville propose de garder intacte la deuxième ligne d'adresse de tous les Shawiniganais. Une façon de manifester que Shawinigan accepte et reconnaît la diversité de ses composantes. Un signal fort d'une volonté d'intégration réelle et non seulement juridique. L'appartenance à la grande ville en serait renforcée.

Dire oui à l'harmonisation simplifiée. Shawinigan a intérêt à conserver seulement les aspects essentiels de l'harmonisation: l'élimination des doublons. Le reste, ce sont des changements dont ni la nécessité ni l'efficacité ne sont démontrées, qui engendrent des coûts dont on pourrait se passer et qui constituent des irritants majeurs pour plusieurs.

Dire non à l'uniformisation. Shawinigan doit conserver l'utilisation actuelle des noms de secteurs dans le système d'adressage. En terme d'appartenance, leur abolition serait une mesure contre-productive, elle provoquerait des effets contraires à ceux que l'on recherche. Dire non à l'uniformisation, c'est aussi limiter au minimum les changements d'adresse et les coûts que cela entraîne.

Soyons audacieux et on fera parler de nous pour les bonnes raisons.

André Hamel

Secteur Grand-Mère

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer