Rue Jean-Chrétien: pas de presse

La 5e Rue pourrait devenir la rue Jean-Chrétien... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

La 5e Rue pourrait devenir la rue Jean-Chrétien l'an prochain.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Plusieurs raisons militent en faveur du maintien du nom de la 5e Rue dont, notamment, les facteurs historiques, les exigences de l'Organisation des Nations unies précisant qu'on ne peut officialiser la toponymie si la personne n'est pas décédée, la Commission de toponymie du Québec qui ne pourra rendre ce changement officiel. Donc, pas de mention dans la Gazette officielle, pas de publication obligatoire sur les cartes routières ni sur le GPS. Et les commerçants qui attendent les touristes!

Sans oublier l'opinion d'Appartenance Mauricie, de la Fédération d'histoire du Québec, du Centre interuniversitaire d'études québécoises, de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain et d'éminents historiens et professeurs. Partant de là, il n'incombe pas au maire seul d'imposer sa volonté et de faire fi des opinions contraires, ni de bousculer toute une toponymie comme certains souhaiteraient le faire.

Si l'on veut honorer l'ex-premier ministre du Canada, ce qui est loin de faire l'unanimité, que l'on n'agisse pas avec précipitation et que l'on attende de le faire une fois qu'il aura quitté ce monde. Quant aux façons d'honorer Jean Chrétien, elles pourraient s'identifier à l'une de ses réalisations: Parc national, Centre des données fiscales ou Cité de l'Énergie.

Claude Gélinas

Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer