Une attaque gratuite

Djemila Benhabib... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Djemila Benhabib

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Voici qu'après une attaque tout à fait gratuite contre Djemila Benhabib signée par Alexandre Dumas le 10 janvier, puis une charge autant hargneuse que de fort mauvais goût signée par Malik Hammadouche contre la même madame Benhabib, Le Nouvelliste publie le 19 janvier la réaction de Lucie Plamondon, qui est nulle autre que la maman de Alexandre Dumas!

En tant que nouveau Mauricien et déjà lecteur assidu du Nouvelliste, je dois souligner d'entrée de jeu avoir trouvé fort déplaisant que mon quotidien préféré me mette sous les yeux cette série d'attaques injustifiées contre madame Benhabib, en plus du fait que, sur le plan de l'information, cela est complètement inutile.

Je me contenterai de relever un propos de madame Plamondon, selon qui son cher fils est «considéré comme un jeune homme brillant, réfléchi et très respectueux.» Or, voilà que, dans Le Nouvelliste du 28 mai 2013, je découvre un article particulièrement fielleux à l'endroit de madame Benhabib et signé par le même monsieur Dumas, qui se réjouissait que «Les Écoles Musulmanes de Montréal» aient intenté une poursuite judiciaire contre l'ancienne candidate péquiste dans Trois-Rivières. Monsieur Dumas va même jusqu'à écrire : «Je souhaite le succès des poursuites intentées par les Écoles Musulmanes.» Sauf qu'il y a lieu de se demander si monsieur Dumas est réellement aussi «réfléchi» que le prétend sa maman, puisqu'il se prononçait alors sur une poursuite judiciaire dont il ne pouvait connaître les éléments, ni le fond, ce qui est pour le moins intellectuellement téméraire, sinon «irréfléchi».

Aussi, l'ironie veut que le jour même où paraît le texte de madame Plamondon au secours de son fils, un dossier fortement documenté est publié dans les médias et révèle que «Les Écoles Musulmanes de Montréal» sont liées à des réseaux islamistes radicaux. Ce sont donc ces mêmes belles âmes associées à l'intégrisme pro-charia que monsieur Dumas souhaite voir triompher devant les tribunaux à l'encontre de madame Benhabib. Sauf le respect que l'on doit à madame Plamondon, je dois avouer que je ne trouve pas cela très «brillant».

Daniel Laprès

Éditeur (Éditions Accent Grave)

Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer