Fragile démocratie

Les événements dramatiques survenus à Paris en ce... (AFP, ANWAR AMRO)

Agrandir

Les événements dramatiques survenus à Paris en ce mercredi noir du 7 janvier dernier me bousculent et m'interpellent.

AFP, ANWAR AMRO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Les événements dramatiques survenus à Paris en ce mercredi noir du 7 janvier dernier me bousculent et m'interpellent. Comme bien d'autres peu familiers de Charlie Hebdo j'ai pris conscience, d'une part, à quel point ce journal à l'humour incisif et irrévérencieux (qu'on aime ou non) joue un rôle singulier et primordial dans une démocratie saine et digne de ce nom.

D'autre part, j'ai pris conscience des qualités exceptionnelles incarnées par l'équipe de ce journal : le courage, malgré la menace constante des fanatiques et des intransigeants de toute allégeance, l'intégrité, l'amour inconditionnel et irréductible de la liberté qui n'accepte aucun compromis face aux groupes de pression idéologiques, politiques, économiques, religieux ou autres.

J'admire ces gens restés fidèles quoi qu'il advienne à leur mission, celle de secouer la société en dénonçant par l'humour, le verbe et la caricature, ses incohérences et ses perversions. Ne sont-il pas d'authentiques prophètes de notre époque ces journalistes morts pour la liberté? Mais l'Histoire se répète, on assassine toujours les prophètes. Les intégristes de toute allégeance ne supportent pas que l'on pense librement et autrement qu'eux. Eux seuls, croient-ils, détiennent la vérité.

Dans un monde idéal (on a droit de rêver) j'aimerais retrouver ces qualités, trop rares malheureusement, sans doute parce qu'elles sont celles des héros, chez les journalistes de nos grands médias dont le rôle essentiel, dans une saine démocratie, n'est pas d'être les porte-voix des puissants mais bien d'exercer leur sens critique pour être au service de tous, pour nous informer sans parti pris, pour nous tenir en éveil face aux enjeux de notre époque afin de nous permettre d'exercer notre rôle de citoyen de manière éclairée.

Je constate que nos valeurs démocratiques sont menacées non seulement par ses opposants extérieurs, comme dans la situation présente mais aussi par nos propres élites politiques qu'elles soient municipales, provinciales ou fédérales qui malheureusement ont une fâcheuse tendance à faire fi de plus en plus du processus démocratique pour nous imposer leur vision du progrès, du développement et du monde. Et ce n'est pas en démantelant à petit feu notre diffuseur public Radio-Canada qu'on favorise une information intelligente et respectueuse, véritablement au service de tous.

Que vive la démocratie!

Gilles Rioux

retraité de l'enseignement

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer