Bien loin du pollueur-payeur

Le bateau échoué au port de Trois-Rivières.... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le bateau échoué au port de Trois-Rivières.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

J'ai appris que l'armateur responsable de l'accident du bateau échoué au port de Trois-Rivières ne paiera pas la note. Mais encore. La firme SIMEC, responsable du nettoyage, est la propriété de SUNCOR, Ultramar et Imperial Oil. Ils encaisseront une grande partie de l'argent du déversement et seront payés grâce à un fonds d'indemnisation des dommages dus à la pollution par les hydrocarbures!

Les grands pollueurs reprennent leurs amendes passées et profitent grassement des catastrophes pétrolières actuelles. Surréaliste, mais vrai. L'entreprise SIMEC a récemment enlevé de son site le nom de ses propriétaires. L'information se retrouve sur le «Registre des entreprises du Québec».

Au Canada, l'entreprise privée est l'intervenant responsable, auprès du fédéral et du provincial, en cas de déversement d'hydrocarbures. Il y a une démission du politique et un manque flagrant d'impartialité.

Ici, à Trois-Rivières, le pollueur ne paiera pas et on donnera de l'argent à de plus gros pollueurs. Loin de la logique pollueur-payeur.

Sébastien Bois

Shawinigan

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer