Se solidariser pour notre université: parlons d'une seule voix

Il faut travailler ensemble de façon à préserver... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Il faut travailler ensemble de façon à préserver l'image de marque de l'UQTR.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

À l'aube de son 50e anniversaire, l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) est aux prises avec l'un des plus grands défis de son existence: continuer son développement en dépit des compressions gouvernementales imposées à l'ensemble du réseau universitaire québécois, qui dépassent les 200 millions de dollars pour l'année 2014-2015.

Soyons clairs, nous ne remettons pas en cause les objectifs du gouvernement, soit l'atteinte de l'équilibre budgétaire de l'État québécois. Nous prenons la plume aujourd'hui afin de lancer un appel à l'unité et à la mobilisation en regard des conjonctures. Il en va de notre rôle et de notre responsabilité.

La Fondation de l'UQTR a besoin d'une université forte pour bien remplir sa mission. Bien que nous déplorions que certaines interventions dans les médias portent ombrage à l'image de marque de notre université, nous réitérons l'importance de ne pas perdre de vue tous les bons coups actuels et passés de ce grand établissement d'enseignement.

Et notre futur demeure des plus prometteurs si nous unissons nos voix pour le construire. Nos diplômés, d'ailleurs, demeurent des plus positifs en nous ayant permis récemment de doubler l'objectif de notre campagne annuelle de financement. Merci pour leur précieuse contribution! Nous avons une mission à accomplir, notre établissement d'enseignement et de recherche offre des programmes novateurs de grande qualité, des créneaux de recherche reconnus sur la scène nationale et internationale et un soutien pédagogique qui favorise la réussite de nos étudiants.

À juste titre, l'UQTR a délivré 69 000 diplômes depuis sa création. Ce sont des milliers de diplômés qui font la fierté de nos enseignants, de la direction mais également, et surtout, de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Fait intéressant à mettre en lumière: malgré la baisse démographique du Québec ces dernières années, l'UQTR connaît toujours une croissance constante du nombre d'étudiants inscrits et les projets porteurs sont nombreux et font notre fierté.

Nous devons poursuivre le travail de nos pionniers et de nos bâtisseurs afin d'accomplir pleinement notre mission, à savoir l'accessibilité, le développement scientifique et l'implication dans le milieu. En ces temps économiques difficiles, nous devons faire preuve d'une grande solidarité et travailler ensemble afin de préserver l'image de marque qui a fait la fierté de notre établissement. À la Fondation, nous poursuivrons notre mission dans le respect de l'esprit de nos prédécesseurs.

Par conséquent, les dons reçus de nos généreux donateurs continueront de servir à verser des bourses à nos étudiants, à soutenir l'enrichissement scientifique à des projets et des chaires de recherche et finalement, à poursuivre le développement de notre campus par la réalisation de projets structurants, en concordance avec les normes d'excellence recherchées par l'université.

Réussir demandera à tous une grande maturité et un fort sens du devoir, qualités que nous pensons pouvoir nous attribuer à titre d'acteurs engagés, souvent bénévolement, pour notre cause commune qu'est celle du développement de notre grande université.

Nous devons nous solidariser pour notre unique établissement universitaire en région. Nous devons penser à l'avenir de l'UQTR. Nous ne ménageons aucun effort pour l'UQTR car nous connaissons son potentiel et reconnaissons son apport inestimable présent et futur pour le développement socio-économique de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Nous espérons sincèrement que tous, professeurs, chargés de cours, professionnels et employés de soutien, membres de la direction, membres de nos conseils d'administration, diplômés et partenaires institutionnels, sauront faire preuve d'unité en cette période de contraintes bien particulières. Il faut parler d'une même voix, si nous désirons être entendus. Nous avons avantage à manifester notre appartenance à l'Université en nous témoignant du respect mutuel et en mettant également de l'avant nos réussites et nos bons coups.

Se retrousser les manches et «Savoir. Surprendre.» ensemble, voilà qui contribuera à notre poursuite d'un avenir prometteur.

Yves Tousignant

Président

Conseil d'administration de l'UQTR

Jean-Guy Paré

président

Fondation de l'UQTR

Daniel Milot

Directeur général Fondation de l'UQTR

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer