Ça ne vaut pas la peine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Pour faire suite à l'article de Paule Vermot-Desroches sur le faux départ de la station d'essence Costco.

Comparons des pommes avec des pommes. J'ai toujours dit que le calcul vaut le travail. L'ouverture de la station d'essence Costco à Trois-Rivières fait capoter les gens. Voici pourtant les inconvénients:

-Il faut acheter la carte de membre et payer en argent comptant ou avec MasterCard.

-Il faut mettre l'essence à leurs heures d'ouverture.

-Il faut faire une file de plusieurs autos avant de pouvoir faire le plein.

-Il y a seulement huit stations d'essence Costco dans tout le Québec et tout ça pour sauver de cent comparativement aux dépanneurs Couche-Tard.

Avec Couche-tard, CAA, MasterCard, voici les points positifs:

-Il faut être membre du CAA (qui n'a pas besoin d'un dépannage auto dans une année).

-La plupart des Couche-Tard sont ouvert 24 heures et c'est rapide, pas de file pour faire le plein.

-Il y en a plus de 330 à travers le Québec.

-Sur un plein de 40 litres nous avons 1 % de MasterCard et 2 cents/litre, ce qui fait 1,30 $ en escompte.

Costco vend son essence 1,199 $. Pour 40 litres, le prix est donc de 47,96 $.

Couche-Tard le vend 1,234 $. Pour 40 litres, le prix est de 49,36 $ moins 1,30 $ ce qui égale 48,06 $.

Tous ces inconvénients pour sauver 10 cents, ça ne vaut pas la peine.

Jean-Pierre Paquin

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer