Grand-Mère abandonnée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Jadis grands boss s'étant succédés à la direction de la Laurentide, je pense que les regrettés John Forman, George Chahoon et Frederick Sabaton, ont dû deux fois se retourner dans leur tombe quand Résolu, patron d'aujourd'hui, après avoir décrété la mort de cette usine pionnière de pulpe et de papier en Mauricie, semble abandonner à son sort la ville de Grand-Mère, son lieu de naissance: une vieille Grand-Mère pétrifiée, pourtant seule héritière légitime - «aux derniers survivants les biens» -, dont la succession normale du patrimoine familial risque d'être détournée aux profits de dérives étrangères, en biens de mainmorte et fiers bâtiments à investir ou... à détruire.

Dans le monde de l'industrie et de la finance comme pour celui de la politique, on sourit pantois aux jeux de mots et métaphores des écrivains comme étant bien loin des «vraies affaires». Depuis peu, existe toutefois au Québec une nouvelle Loi sur le patrimoine culturel dont l'intérêt est «de faire connaître, de valoriser et de protéger des richesses plus intangibles de notre culture et de notre territoire».

Or, il est un lieu qui, dans l'ancienne municipalité de Grand-Mère, semble remplir les caractéristiques et conditions à cet effet.

En écho à des réflexions que faisait le lauréat du Prix du Québec 2012 du patrimoine, Dinu Bumbaru, qui disait: «on vit dans une ville qui est composée essentiellement de biens privés, mais qui forment un tout qui est d'intérêt collectif», j'ai pensé à la beauté d'un secteur de ma ville natale où, à Grand-Mère, dans ma jeunesse, j'aimais descendre dans le coin des Anglais, comme on l'appelait alors, avec une certaine envie et admiration. Dinu Bumbaru, par ailleurs directeur des politiques de la Fondation Héritage Montréal, poursuivait:

«Le défi, [...] c'est d'avoir des paysages, des villes, des quartiers qui constituent un écosystème architectural qui soit fascinant et qui porte non seulement la mémoire, mais aussi la culture et l'identité». Des propos qui s'appliquent on ne peut mieux à ce petit coin de pays dont on semble, heureusement, découvrir déjà des valeurs patrimoniales indéniables, et ce dont fait foi à l'évidence les subventions accordées et la qualité apportée à la restauration de la Maison de la culture Francis-Brisson du secteur. Devrait maintenant être élargi l'intérêt géographique culturel autour de cet édifice patrimonial classé.

Et c'est ainsi que dans un plus long texte, sous le titre Le coin des Anglais à Grand-Mère, une proposition d'étude a déjà été soumise à l'agence de développement culturel de la Ville de Shawinigan portant sur l'identification en son territoire d'un paysage urbain spécifique en vue d'une désignation de classement au Registre du patrimoine québécois. D'autres instances ont pu prendre connaissance de l'article.

Au projet en cela proposé d'un éventuel circuit touristique du secteur, bien sûr il y a la valeur conjointe architecturale et environnementale à promouvoir, mais aussi, pour les plus vieux dont je suis, il est un personnage d'exception auquel, effectivement, on doit la plupart des réalisations matérielles dans ce paysage urbain exceptionnel.

Grand-Mère est redevable à d'autres notables officiers de la compagnie, mais George Chahoon (1873-1951), outre de performer dans la gestion du patrimoine industriel, a manifesté des valeurs humanistes tant culturelles que sociales dont ont su profiter non seulement ses employés, mais toute la population de Grand-Mère à l'époque. George Chahoon, un Anglo-saxon dont la mémoire mériterait elle-même d'être célébrée comme valeur patrimoniale immatérielle.

Le grand boss actuel, de nom français celui-là, qui a accédé aux plus hauts postes à la direction de Produits forestiers Résolu, pourrait s'inspirer des mêmes vertus exemplaires: contraint de quitter la maison d'origine et Grand-Mère endeuillée, laisser au moins sur le terrain les biens meubles et immeubles, l'héritage étant ainsi normalement et honorablement... résolu.

Lévis Martin

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer