Ça prend du changement

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Les élections scolaires ne font pas beaucoup de bruit. Il faut s'y attendre, car les enjeux ne rejoignent pas vraiment la population. Il en va autrement en ce qui concerne les élections municipales où la population est davantage en mesure d'apprécier le travail des élus. Les commissions scolaires ont certes un rôle à jouer, mais il est mal connu. On entend parler des commissaires scolaires seulement lorsque des litiges concernent la fermeture d'une école ou le transport scolaire, autrement c'est le silence radio. Il faut aussi signaler que les médias ne s'intéressent pas tellement à ce qui s'y passe à moins qu'il y ait un scandale.

Cependant, ce n'est une raison pour les faire disparaître. Peut-être faut-il en diminuer le nombre? Il faut sans doute mieux informer quant au rôle qu'elles sont appelées à remplir.

Je crois qu'aujourd'hui il faut du changement dans ce monde qui a tendance à vivre en vase clos. Il est anormal qu'on réélise des commissaires et un président qui sont là depuis trop longtemps. Il faut aujourd'hui brasser les cartes et apporter du sang neuf à la direction de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. L'embarras autour de l'impasse budgétaire du Centre sportif Alphonse-Desjardins plaide en faveur du changement. L'aveuglement du conseil des commissaires dans ce domaine doit être sanctionné. Si ce n'était là que la pointe de l'iceberg. La commission Charbonneau ne s'est pas penchée sur les commissions scolaires. Il y aurait peut-être des choses à y apprendre.

J'ai reçu par la poste la liste des candidats dans mon district. Une seule personne, une candidate à la présidence, présente l'ébauche d'un réel programme. Il faut dire que ce document diffusé est fort succinct. Cette manière de faire des candidats n'est pas à la hauteur de mes attentes. Je ne peux me contenter dechoisir un candidat ou une candidate en lisant un résumé de curriculum vitae. J'ai déjà fait cela et j'ai été déçu. Si l'on veut que les élections scolaires représentent un enjeu, il faut avoir de l'audace et le désir de proposer du changement.

Cette élection représente un test. Les résultats dicteront sans doute au gouvernement la marche qu'il entreprendra concernant leur avenir. Je le répète, il faut avoir l'audace de proposer la voie du changement.

Jérôme Martineau

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer