Non à l'indépendance du Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Je me demande très souvent pourquoi certaines personnes comme les Pédaleau, Lisée, Drainville, etc. s'acharnent toujours à vouloir l'indépendance du Québec.

Ces gens-là savent des choses qu'ils n'osent pas révéler en public car les gens auraient peur de les entendre. Alors pourquoi essayer de continuer ce qui est utopique, inutile et irréalisable?

Voici quelques renseignements que les Québécois doivent connaître avant de se faire une idée sur l'indépendance du Québec. Messieurs Péladeau, Lisée, Drainville et compagnie, pourquoi ne dites-vous pas aux Québécois que si le Québec devenait indépendant, le montant de 17 milliards de dollars de péréquation et autres paiements de transfert du fédéral serait arrêté automatiquement le lendemain matin?

Pourquoi ne dites-vous pas aux Québécois que si le Québec devenait indépendant, nous aurions à payer une partie de la dette du Canada; le Québec aurait à payer environ 120 milliards de cette dette. Donc 17 + 120 milliards = 137 milliards de dollars qui manqueraient dans les coffres de l'État québécois. Vous les prendriez où les 137 milliards, messieurs les indépendantistes?

Eh bien dans nos poches. Nous sommes déjà surtaxés par le gouvernement québécois par rapport aux autres provinces du Canada. Notre pouvoir d'achat diminuera continuellement d'année en année pendant plusieurs générations si indépendance il y a. Actuellement, 50 % de nos salaires s'en va en impôts et en taxes; ce sera environ 65 à 70 % que vous viendrez chercher dans nos poches. Que nous restera-t-il pour vivre et survivre?

Je me demande aussi comment vous ferez pour payer les dizaines de milliers de Québécois qui reçoivent la pension de vieillesse et le supplément de revenu garanti. Comment feront-ils pour vivre si vous n'êtes pas capables de leur payer ce qui leur est dû suite au travail de toute une vie à bâtir notre beau Québec que vous voulez détruire?

Où le prendrez-vous l'argent? C'est encore nous, la classe moyenne, avec ce qui nous restera qui devrons payer la note à cause de vos caprices politiques. J'ai peur que la qualité de vie de mes descendants soit entachée pour plusieurs générations et je ne veux pas leur laisser un tel héritage. Il vaudrait mieux pour vous et pour nous que vous travailliez à améliorer le Canada de concert avec les autres partis politiques qui militent en ce sens.

J'ai voyagé beaucoup dans le monde et je peux dire que le Canada est en haute estime partout. Réfléchissez bien avant de nous enliser dans ce bourbier qu'est l'indépendance; votre nom pourrait être sali à jamais à cause des erreurs politiques que vous êtes en train de commettre. Regardez ce qui s'est passé en Écosse. L'Écosse est un pays riche, beaucoup plus riche que le Québec, et l'indépendance a été refusée par la majorité qui a compris que ça n'avait aucun sens.

Cessez donc de vous acharner; vous me faites penser à des naufragés qui s'accrochent à leur épave dérivante.

Gilles Bergeron

Notre-Dame du- Mont-Carmel

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer