Rien pour Grand-Mère

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Je suis un Grand-Mérois qui profite de cette occasion pour féliciter la Ville de Trois-Rivières pour le respect qu'elle manifeste envers tous ses secteurs.

Lors de la marche consécutive à la fermeture de l'usine Laurentide à Grand-Mère, le slogan était: «Je me tiens debout à Shawi». J'ai eu l'occasion de participer à cet événement pour appuyer nos travailleurs de l'usine Laurentide de Grand-Mère. Tout au long des discours, pas un orateur n'a mentionné le nom de Grand-Mère ou du secteur Grand-Mère. Les citoyens de Grand-Mère sont frustrés parce qu'ils savent très bien qu'on veut faire disparaître le nom de Grand-Mère.

Pourtant, nous, de Grand-Mère, sous le règne de monsieur Marchand, nous étions l'une des premières villes au Québec à implanter sur notre territoire des petites et moyennes entreprises. Surprenante Grand-Mère!

J'invite les médias à questionner les gens sur le sujet. Citoyens du secteur Grand-Mère, on se tient debout.

Réal Daneault

secteur Grand-Mère

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer