L'élève au centre des décisions

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Bien que la gestion des finances de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy me préoccupe au plus haut point, bien que le sort à long terme des commissions scolaires me tracasse et bien que la hausse de taxes que nous avons eue dernièrement me déplaise, je crois que la priorité de tous les élus scolaires devrait être le bien-être des enfants fréquentant les écoles de notre territoire.

Combien de ces élèves ont la chance d'utiliser le Centre sportif Alphonse-Desjardins? Très peu. Quelles décisions prendront les commissaires devant les effets, activités et frais scolaires qui ne cessent d'augmenter, grugeant ainsi le budget des familles et limitant la participation de certains élèves?

Le rôle des commissaires scolaires est donc important, car ils ont comme mission de s'assurer de l'équité des services offerts, pour que l'ensemble des écoles puissent répondre aux multiples besoins de tous les élèves. La répartition des budgets et des services spécialisés compte au nombre des responsabilités d'une commission scolaire. Les écoles sont cotées sur une échelle d'indice de défavorisation de 1 à 10 en lien avec le revenu des familles sur le territoire des écoles: 1 pour les moins défavorisées et 10 pour les plus en difficulté.

Il doit y avoir au sein du conseil des commissaires, des personnes qui sont sensibles à ces écarts sociaux. De plus, au cours des dernières décennies se sont développées des spécialisations dans bon nombre d'écoles (anglais-étude, musique-étude, école alternative, école internationale...). Il est évident que les besoins en services diffèrent d'une école à l'autre. Le conseil des commissaires doit avoir une vision globale de l'ensemble des écoles et doit s'assurer d'une distribution des ressources différentes, mais équitables sur l'ensemble de son territoire.

Les commissions scolaires jouent un rôle indispensable dans le monde de l'éducation à travers le Québec. Mais, une commission scolaire peut en plus agir comme leader et agent de changement régional.

À titre d'exemple de projet réussi, on a qu'à penser au développement de la fibre optique sur tout le territoire de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy qui a permis non seulement de donner rapidement accès à Internet à l'ensemble des écoles du territoire de la commission scolaire, mais aussi de servir l'ensemble des communautés éloignées des grands centres tout en procurant des revenus supplémentaires dans les coffres de la commission scolaire. Des projets novateurs pour amener de nouveaux revenus sont les bienvenus et le prochain conseil doit poursuivre en ce sens.

L'avenir de nos communautés dépend des enfants d'aujourd'hui et de l'éducation qu'ils reçoivent dans nos institutions. Les élus scolaires sont imputables et il est important que la population prenne son droit démocratique au sérieux et aille voter le 2 novembre.

Michelle Plante

Candidate indépendante

Circonscription #6

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer