Méfiez-vous du VRAI

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le virus réalité-austérité inévitable (VRAI) se répand à une vitesse très préoccupante. Les personnes atteintes peuvent être détectées par le fait qu'elles ont des propos négatifs et fatalistes sur les finances de la société et qu'il faut absolument y remédier par des amputations. Il ne faudrait pas s'y laisser prendre au jeu, puisque malgré que les personnes atteintes se disent lucides, des chercheurs du milieu communautaire ont pu associer que ces personnes sont victimes d'hallucinations.

Le virus se transmet par des préjugés qui proviennent généralement de la bouche de ceux qui croient avoir la vraie vérité. Comme le VRAI peut se transmettre aussi par les ondes (même par la télévision et la radio), nous sommes tous vulnérables.

Par contre, des études démontreraient que parmi les personnes les plus vulnérables se trouveraient les politiciens. À titre d'exemple, malgré qu'ils soient docteurs, Philippe Couillard, Gaétan Barrette et Yves Bolduc sont soupçonnés d'être gravement infectés et actuellement sous analyse.

Le problème avec le VRAI c'est que ceux qui en sont atteints affirment qu'ils disent vrai et les gens qui, de bonne foi, les écoutent ne peuvent que dire qu'ils disent vrai. Et c'est là que le virus attaque pour vrai. La seule façon d'éviter d'être contaminé est donc d'écouter avec prudence et surtout de continuer de regarder autour de soi pour vérifier si ce qui est dit par les personnes vraiment atteintes est vrai.

Il existe plusieurs catégories de virus. Le VRAI fait partie de la catégorie des virus de destruction massive. En effet, parmi les symptômes visibles et désolants des personnes atteintes par le VRAI, on trouve la désolidarisation des citoyens et du tissu social (qui protège justement contre les attaques de virus de destruction massive).

À l'extrême, ce virus peut causer une panique dans la population ainsi qu'une perte du jugement critique des citoyens. Le VRAI provoque ensuite une fièvre de paranoïa collective, la perte graduelle de qualité de vie des personnes qui sont la risée des personnes atteintes, dont les personnes à faible revenu. Ultimement, le VRAI entraîne lentement et sournoisement la mort de communautés. Soyez prudents.

Pierre Blanchet

Coordonnateur

Mouvement d'action solidaire des sans-emplois des Chenaux

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer