Vivement un nouveau pacte fiscal!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Depuis plusieurs semaines, Shawinigan réclame à grands cris un montant de 20 millions de dollars afin de l'aider à relancer son économie. Et ce 20 mil-lions $, la Ville se dit capable de bien le gérer car elle a toute la connaissance et l'expertise afin de faire face aux besoins de son milieu. Shawinigan a raison.

Ça fait plus de vingt-cinq ans que j'entends les municipalités du Québec, particulièrement en région, réclamer un nouveau pacte fiscal respectant leurs champs de compétence. Voyons la grande marche de solidarité de samedi dernier à Shawinigan comme étant le cri ressenti par tous ces élus branchés sur leur milieu et prêts à relever ce défi avec Québec.

Tant comme conseillère municipale à Saint-Louis-de-France que comme attachée politique ou députée à l'Assemblée nationale, j'ai vu défiler devant moi des maires et des élus municipaux réclamant cette reconnaissance de leur capacité à gérer leur propres besoins. J'ai siégé et même présidé la commission parlementaire sur l'aménagement du territoire, et je peux affirmer que tant la Fédération des municipalités du Québec que l'Union des municipalités du Québec ont réclamé et réclament encore ce nouveau pacte fiscal.

Qu'attend Québec pour signer cette nouvelle entente avec ses partenaires municipaux imputables devant leurs citoyens et surtout capables de prendre des décisions adaptés à leurs besoins? Devront-ils tous descendre dans la rue pour être enfin entendus?

Noëlla Champagne

Ex-députée de Champlain

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer