Moi pas...

André Garant... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

André Garant

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Sur le même thème

Le Nouvelliste

Pour faire suite à l'article «Je suis à l'aise avec ça», publié lundi.

Moi pas... Oui, le règlement sur l'allocation de transition au maire est adopté depuis le 14 janvier, lors de l'assemblée municipale. Même si la loi 31 le permet, pourquoi maintenant, alors que nous sommes en période de restrictions budgétaires et que l'endettement des familles est à 164 %?

Cette allocation de transition au départ du maire, équivaut à une augmentation rétroactive de 25 %. De plus, on décrit à chaque jour dans les journaux les bonus accordés aux administrateurs et aux dirigeants. L'allocation de transition est-elle méritée? Car c'est surtout Fred, les bénévoles et la participation des citoyens qui tiennent à bout de bras la popularité de Saint-Élie-de-Caxton.

Aussi, lors des assemblées, lorsqu'une personne est réfractaire à une décision, lui dire de se présenter à la prochaine élection, monsieur le maire, ça ne vous confère pas l'immunité.

C'est vrai qu'à Saint-Élie-de-Caxton nous sommes à part, mais dans ce cas-ci ajouter une allocation de transition, c'est aller à contre-courant, ce n'est pas un exemple à donner, ni être avant-gardiste.

Monsieur le maire Garant, un beau geste de votre part. Faire don de votre allocation de transition, par exemple, à la Maison des jeunes et/ou au comité de la famille. Ce serait là un geste avant-gardiste à l'exemple de Léo Bureau-Blouin, député de Laval-des-Rapides, qui donne une partie de son salaire aux organismes communautaires.

Mariette Béland

Saint-Élie-de-Caxton

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer