Derby de démolition

Le rocher de Grand-Mère.... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Le rocher de Grand-Mère.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Le Nouvelliste

Le Rocher de Grand-Mère, le pavillon des baigneurs de l'ancienne piscine du parc de la Rivière Grand-Mère et l'Auberge Grand-Mère partagent une même histoire, à une chose près: le Rocher est encore debout.

Les deux autres ont d'abord été laissés à l'abandon, sans entretien ou presque. Arriva ce qui devait arriver; la négligence des responsables attisa l'irresponsabilité des vandales. C'est connu, la détérioration par abandon et négligence est une cause immédiate du vandalisme.

Vint un moment où l'on ordonna la démolition de ces biens patrimoniaux, témoins l'un et l'autre de leur époque. On invoqua la sécurité publique et/ou l'état avancé du délabrement qui rendait impossible toute restauration. Mais en réalité, la raison de ces démolitions, ce fut d'abord la négligence volontaire des autorités locales.

Ne dramatisons pas. Au contraire, réjouissons-nous. Des promoteurs construiront sûrement de nouveaux condos à l'emplacement de l'ancienne Auberge Grand-Mère. Et la Ville de Shawinigan se réjouira de percevoir de nouvelles taxes.

On construira une nouvelle Maison des jeunes à l'emplacement de l'ancien pavillon des baigneurs, ce qui conduira à l'abandon de l'ancienne école du Petit Canada qui abrite l'actuelle Maison des jeunes. Après l'abandon de la vieille école patrimoniale, viendra le vandalisme et la démolition pour les raisons que l'on connaît. On vendra ensuite le terrain à un promoteur qui construira de nouveaux condos qui rapporteront de nouvelles taxes.

Et le Rocher de Grand-Mère? Il est à l'abandon, ou presque, depuis quelques années. On y constate déjà des marques de vandalisme. Une grosse pierre s'est même détachée de la structure. Il sera bientôt dans un état de délabrement tel qu'aucune restauration ne sera possible. On devra en ordonner la démolition.

Quelques années plus tard, quand tout sera oublié, on vendra le terrain pour la construction de condos avec vue sur la rivière au loin. Et il y aura de nouvelles entrées de taxes. Le passé, c'est le passé, on regarde vers l'avenir.

Est-ce que quelqu'un connaît un autre scénario? Y a-t-il un réalisateur qui aurait le goût de tourner un autre film qui finirait un peu mieux que ce mauvais mélo: Éclypse II : la mort de la grand-mère.

André Hamel

secteur Grand-Mère

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer