Situation de violence: une artiste dit non

Le Nouvelliste

Le Centre culturel Pauline-Julien accueille avec fierté depuis le 9 octobre dernier une exposition originale intitulée De la violence solitaire à l'énergie solidaire, de l'artiste en arts visuels Monique Danis, de Trois-Rivières. Trente-cinq magnifiques tableaux y prennent place. Ils ont été exécutés par l'artiste elle-même et par des personnes de la Maison Le FAR, résidence qui accueille des femmes victimes de violence.

Le projet d'intervention de l'artiste Monique Danis dans un milieu où des femmes cherchent à se soustraire à l'emprise morale, psychologique et physique, s'impose comme un immense défi de solidarité. C'est ainsi qu'elle a voulu que le message soit porté par plusieurs partenaires oeuvrant dans des secteurs multidisciplinaires.

Ainsi, le public a pu être touché par les oeuvres picturales elles-mêmes, par une performance artistique incomparable, par des textes poétiques composés et lus par des étudiantes du Collège Laflèche, par un récital d'un pianiste-compositeur français et par une soirée-causerie à caractère sociologique confiée à des intervenantes de la Maison Le FAR.

Ces différentes activités ont permis aux visiteurs de se laisser interpeller par le caractère tragique des situations que vivent quotidiennement des femmes de chez nous. Elles nous ont aussi permis de prendre conscience du courage, de la ténacité et de l'énergie que ces femmes ont dû déployer pour sortir de leur enfermement, pour décloisonner leur structure de souffrances et pour retrouver leur dignité première.

L'artiste Monique Danis a su les accompagner dans cette démarche et, à travers un processus de création picturale, leur permettre de rechercher les couleurs et les formes qui donneraient des mots à leur émotion et à leur espoir. Comme elle l'exprimait si bien lors du vernissage: «Leurs oeuvres et les miennes à moi, Monique Danis, se font écho ici, dans un cri, celui de la dénonciation de la violence faite à des femmes».

Je me fais la porte-parole de nombreuses personnes qui ont été frappées en plein coeur par l'ensemble de la démarche, interpellées également par l'appel à la solidarité venu de toutes les exposantes. Il s'agit en quelque sorte d'un cri d'humanité s'adressant aux coeurs de tous les gens de la région, et les invitant à visiter cette exposition au Centre culturel Pauline-Julien.

Félicitations chaleureuses à la grande artiste mauricienne Monique Danis qui a su allier talent, compétence et solidarité au service des plus démunies. Que son engagement pour la cause des femmes et toute l'énergie qu'elle déploie pour la défense de leurs droits, lui apportent la reconnaissance dans son art et nous aident à la découvrir sous un jour de plus en plus exceptionnel, celui de l'art social. Bravo Monique Danis!

En terminant, c'est avec tristesse que je veux faire remarquer l'absence complète des médias de la région lors de cette exposition extraordinaire et solidaire, tout comme pour les diverses activités qui y ont été réalisées. Je regrette que des événements comme ceux-là, qui ont une portée humaine et spirituelle tellement importante, soient négligés par ceux et celles qui ont pour mission de mettre en valeur le vécu des membres de notre communauté humaine. Une surprise nous attend peut-être durant les deux semaines où se poursuit encore l'exposition! Je l'espère de tout coeur.

Mariette Milot, sasv

Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer