Vol de véhicules: Martin Levasseur comparaît

L'individu qui a volé un véhicule chez Trois-Rivières Chevrolet mardi et qui a... (François Gervais)

Agrandir

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'individu qui a volé un véhicule chez Trois-Rivières Chevrolet mardi et qui a été arrêté au terme d'une chasse à l'homme a finalement comparu, mercredi, au palais de justice de Trois-Rivières.

Il s'agit de Martin Levasseur, un homme de 37 ans de Saint-François-d'Assise en Gaspésie. Dans la dénonciation portée contre lui, on y apprend qu'il aurait également volé un autre véhicule la veille, soit le 28 août, chez Ford Lincoln à Trois-Rivières et qu'il aurait endommagé une clôture. Qui plus est, il était déjà recherché en vertu d'un mandat d'arrestation pour un autre vol de véhicule commis à New Carlisle. 

Il a donc été formellement accusé de deux vols de véhicule commis à Trois-Rivières les 28 et 29 août et de méfait. Les autres accusations sont conduite dangereuse, fuite alors qu'il était pourchassé par les policiers, délit de fuite à la suite d'une collision avec une Mini Cooper, entrave au travail des policiers, possession d'une arme prohibée (poivre de cayenne) et enfin, deux bris d'engagement à sa remise en liberté. Outre l'obligation de garder la paix et d'avoir une bonne conduite dans le cadre de sa remise en liberté, il devait demeurer 24 heures sur 24 au centre Toxi-co Gîte et y respecter les règlements, ce qu'il n'aurait pas fait. 

Compte tenu de ces nouvelles infractions et de ses nombreux antécédents judiciaires, la Couronne s'est évidemment opposée à sa remise en liberté. Son enquête sur caution a été reportée au 1er septembre. 

Rappelons que le suspect s'était rendu chez Trois-Rivières Chevrolet, mardi, pour y faire un essai routier. 

Il aurait profité d'un moment d'inattention du commis pour s'enfuir avec le véhicule. Les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières, assistés de leurs collègues de la Sûreté du Québec, avaient localisé le véhicule volé sur l'autoroute 40 Ouest. Quelques minutes plus tard, le fuyard avait fait une embardée alors qu'il empruntait la sortie du chemin des Petites-Terres. 

Il avait alors abandonné le véhicule et pris la fuite  à pied dans un boisé situé aux abords de l'autoroute. Les policiers avaient néanmoins réussi à lui mettre la main au collet quelques minutes plus tard.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer