Présence policière accrue pour la rentrée scolaire

Les autorités policières rappellent les consignes de sécurité... (Le Droit)

Agrandir

Les autorités policières rappellent les consignes de sécurité et sollicitent la vigilance des automobilistes et des piétons, particulièrement aux abords des zones scolaires.

Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En cette semaine de rentrée scolaire pour les élèves du primaire et du secondaire, les autorités policières tiennent à rappeler les consignes de sécurité et sollicitent la vigilance des automobilistes et des piétons, particulièrement aux abords des zones scolaires.

Les patrouilleurs de la Sûreté du Québec (SQ) veilleront à la sécurité des écoliers se déplaçant à pied, à vélo ou en autobus, en s'assurant du respect de la signalisation en vigueur. Ils surveilleront le respect des limites de vitesse et des arrêts obligatoires lorsque les feux rouges intermittents des autobus scolaires sont en fonction. 

La SQ rappelle qu'un conducteur arrêté pour avoir dépassé ou croisé un autobus scolaire dont les feux rouges intermittents clignotent, accumulera neuf points d'inaptitude et devra payer une amende de 200 $. Un conducteur qui circule à 60 km/h dans une zone de 30 km/h commet pour sa part une infraction entraînant l'accumulation de deux points d'inaptitude et l'imposition d'une amende de 105 $.

Les policiers de Trois-Rivières auront aussi les automobilistes à l'oeil, particulièrement du 30 août au 15 septembre. Ils patrouilleront les zones scolaires à des heures ciblées pour remettre des «papillons de prévention» réitérant les mesures de sécurité.

Le 1er septembre, la réglementation dans les zones scolaires sera à nouveau en vigueur, ce qui signifie qu'en plusieurs endroits, la vitesse maximale permise passera de 50 km/h à 30 km/h. Des opérations radars seront effectuées pour assurer le respect de ces limites.

Enfin, la Police de Trois-Rivières mentionne l'importance de se conformer aux directives des brigadiers scolaires. Le panneau d'arrêt du brigadier équivaut à un panneau d'arrêt à une intersection, et son non-respect entraîne les mêmes conséquences pénales.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer