Une institution part en fumée à Sainte-Thècle

Au lendemain de l'incendie, il ne restait que... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Au lendemain de l'incendie, il ne restait que ruines et désolation autour de ce restaurant, considéré comme une institution à Sainte-Thècle.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sainte-Thècle) Le restaurant Au Petit Palace, véritable institution à Sainte-Thècle, a été complètement ravagé par un incendie dans la nuit de dimanche à lundi. Le restaurant, situé sur la rue Masson en plein coeur du village, serait une perte totale. Seule bonne nouvelle dans cet événement, personne n'a été blessé.

L'incendie s'est déclaré au milieu de la nuit... (Courtoisie Marcel Bacon) - image 1.0

Agrandir

L'incendie s'est déclaré au milieu de la nuit et a complètement ravagé le restaurant de la rue Masson, à Sainte-Thècle.

Courtoisie Marcel Bacon

L'alerte initiale aurait été lancée à 1h42 lundi matin. Les pompiers de Sainte-Thècle ont combattu l'élément destructeur toute la nuit et ont reçu l'assistance des pompiers de Lac-aux-Sables et Notre-Dame-de-Montauban, en plus de l'aide de la Régie des incendies du Centre-Mékinac pour obtenir un ravitaillement des bombonnes d'oxygène. Au total, 26 pompiers ont oeuvré pour éteindre le brasier.

Selon le chef des incendies de Sainte-Thècle, Christian Paré, le bâtiment sera probablement déclaré perte totale. «Nous avons pu identifier une cause qui serait possiblement de nature électrique. Évidemment, les assureurs devront eux aussi faire des vérifications en ce sens. Mais de notre côté, rien ne laisse penser qu'il pourrait s'agir d'un incendie criminel», évoque M. Paré. La Sûreté du Québec indique elle aussi qu'aucun geste criminel ne semble être à l'origine des flammes.

Une personne qui résidait au second étage a été évacuée in extremis, a rapporté le directeur des incendies, mais heureusement cette personne n'a pas été physiquement blessée. 

Pour le maire de Sainte-Thècle, Alain Vallée, il s'agit évidemment d'une énorme perte pour la communauté. «Pour nous, ce sont plusieurs emplois et ça, c'est très triste. Mais ce restaurant-là était une véritable institution chez nous. Il n'y a pas un restaurant qui marchait autant que celui-là à des kilomètres à la ronde, même jusqu'à Shawinigan. Toutes les fins de semaine, c'était toujours plein à craquer», affirme-t-il.

D'autant plus qu'à l'aube de la 50e édition du Festival western de Saint-Tite, le restaurant venait tout juste de recevoir son ravitaillement pour répondre à l'énorme achalandage que cet événement apporte chaque année. «Avec le festival, chez nous les commerces roulent énormément, les campings sont pleins. Le Petit Palace ne faisait pas exception, c'était toujours plein durant la période du festival», renchérit M. Vallée.

Ouvert depuis de nombreuses années, Alain Vallée explique qu'il fréquentait lui-même l'endroit avec son père lorsqu'il était petit. «Ça fait partie des meubles, chez nous, ce restaurant. C'est vraiment très triste ce qui s'est produit», confie-t-il.

Les propriétaires du restaurant n'étaient pas en mesure, lundi, de s'adresser aux médias, préférant prendre le temps de se remettre du choc et de la perte subie. Impossible pour le moment de savoir si le restaurant sera reconstruit. Sur Facebook, les propriétaires ont publié un petit message pour remercier les clients et amis de leur soutien. «Nous vous remercions tous pour vos bons mots et votre soutien. C'est une grosse perte pour nous mais aussi pour la communauté», pouvait-on lire sur la page du restaurant.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer