Fraudes envers son employeur: Marie-France Gauvin dispose de ses dossiers

Palais de justice de Trois-Rivières... (François Gervais)

Agrandir

Palais de justice de Trois-Rivières

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Marie-France Gauvin, une femme de 48 ans de Trois-Rivières a plaidé coupable à diverses accusations de fraude, mardi, au palais de justice de Trois-Rivières.

L'ensemble des faits reprochés sont survenus à Magog où elle a notamment travaillé pour l'entreprise Géréral traitement d'eau. 

Elle a ainsi profité de son emploi de secrétaire entre novembre 2014 et avril 2015 pour faire des chèques frauduleux à son nom à partir du compte de son employeur. 

Ce dernier a en effet déclenché une enquête interne lorsqu'il a découvert certaines irrégularités financières. 

Celle-ci a révélé que la dame avait fait 39 chèques d'une valeur totale de 31 000 $. 

Dans un autre temps, elle a aussi utilisé l'identité de sa fille à son insu pour obtenir ou tenter d'obtenir des services de téléphonie mobile et du crédit auprès d'institutions financières, et ce, entre avril 2013 et février 2014. 

En présence de son avocat Me Emmanuel Ayotte, elle a donc enregistré des plaidoyers de culpabilité sur la majorité des chefs d'accusation qui avaient été portés contre elle. 

Un rapport présentenciel sera confectionné pour guider le tribunal sur la peine à prononcer. Marie-France Gauvin devra revenir en cour le 4 décembre à l'étape des plaidoiries sur sentence.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer