Il se fait passer pour un policier

Un individu de 26 ans, Yannick Grenon Brouillette, a été arrêté, mercredi, à... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un individu de 26 ans, Yannick Grenon Brouillette, a été arrêté, mercredi, à son domicile de Saint-Tite par la Sûreté du Québec pour s'être fait passer pour un policier.

Lors de la perquisition à son domicile, du matériel policier ainsi qu'un véhicule Chevrolet Impala blanc ont été saisis. Selon la police, il utilisait ces équipements pour intercepter des véhicules sur la route. Il aurait aussi déjà utilisé auparavant un véhicule de marque Ford Crown Victoria, anciennement utilisé par les policiers, pour répéter ce petit manège.

Son véhicule était notamment équipé de gyrophares pouvant être activés par l'intérieur de l'habitacle grâce à un dispositif comme celui que l'on retrouve dans les véhicules utilisés par les enquêteurs, d'une console de commande d'un cinémomètre, communément appelé radar, d'un système de communication s'apparentant à ceux utilisés par les policiers et de deux antennes qui se trouvaient sur le coffre arrière.

Selon la porte-parole de la Sûreté du Québec, la sergente Annie Thibodeau, l'individu se contentait de donner des avertissements aux automobilistes qu'il interceptait. Selon les informations recueillies, il n'aurait jamais perçu de sommes d'argent à titre d'amende ou remis de faux constats d'infraction. De plus, il ne portait pas de vêtements pouvant ressembler à un uniforme de policer lorsqu'il s'adonnait à cette «activité».

«Il ne s'identifiait pas nécessairement comme un policier. C'était plus le modèle de sa voiture et les équipements qui s'y trouvaient qui pouvaient laisser croire qu'il s'agissait d'un véhicule banalisé», explique la sergente Thibodeau.

Cette dernière précise par ailleurs que tous les équipements sont retirés des véhicules de patrouille ou ceux servant aux enquêtes lorsqu'ils sont vendus à l'encan. Cet individu a donc probablement trouvé ses appareils lors de diverses ventes selon elle.

Yannick Grenon Brouillette a déjà comparu au palais de justice de Shawinigan. Il a fait face à des accusations d'avoir utilisé un équipement de façon à faire croire qu'il était agent de la paix.

Les événements se seraient produits entre le 1er janvier 2016 et le 9 juin 2017.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer