Agression armée à Shawinigan

Une histoire d'argent serait à l'origine d'une agression armée en fin... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Une histoire d'argent serait à l'origine d'une agression armée en fin d'après-midi lundi dans un logement de l'avenue Saint-Marc à Shawinigan.

Selon le récit de la Sûreté du Québec, vers 16 h 30, trois suspects âgés entre 27 et 28 ans auraient séquestré un homme de 38 ans et l'auraient agressé à coups de poing.

Ils l'auraient aussi atteint au bras avec une arme blanche.

La vie de la présumée victime n'est pas en danger; ses blessures au bras et au visage sont jugées mineures.

Les policiers ont procédé à l'arrestation des trois suspects vers 20 h 30, à l'endroit où l'incident s'est déroulé.

Les présumés agresseurs sont connus des policiers. Il s'agit de Maxime Racicot, 28 ans, David Longuépée, 28 ans et Alex Gélinas, 27 ans. I

ls ont comparu mardi après-midi au palais de justice de Shawinigan. Ils ont tous été accusés de voies de fait causant des lésions corporelles, de voies de fait armées, de séquestration et de complot en vue de se livrer à des voies de fait.

En plus, Racicot doit répondre à des accusations en lien avec le trafic de stupéfiants et un bris de probation.

La Couronne s'est opposée à leur remise en liberté. L'enquête sur caution a été reportée à mercredi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer