Voies de fait contre un arbitre: absolution inconditionnelle pour Olivier Marcotte

Les policiers s'étaient rendus directement sur la glace... (Photo tirée d'une vidéo)

Agrandir

Les policiers s'étaient rendus directement sur la glace pour menotter Olivier Marcotte et procéder à son arrestation.

Photo tirée d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

Olivier Marcotte, un ex-joueur de la ligue junior AA Estrie-Mauricie, a bénéficié d'une absolution inconditionnelle pour des voies de fait contre un arbitre.

Lors de son retour devant le tribunal mercredi après-midi, le jeune Sherbrookois a en effet décidé de disposer de ses dossiers. Si, au départ, il avait été accusé de voie de fait causant des lésions corporelles à l'encontre d'un arbitre, il a accepté de plaider coupable à une accusation réduite, soit celle de voie de fait simple, toujours par procédure sommaire.

Rappelons que les événements qui lui sont reprochés étaient survenus le 21 février 2016 à l'aréna Pierre-Provencher de Nicolet lors d'un match de séries éliminatoires opposant l'équipe de Pétroles Courchesne de Nicolet à celle du Hockey Expert de Sherbrooke.

Quatre minutes avant la fin de la rencontre, alors que le pointage favorisait alors largement l'équipe locale, Olivier Marcotte avait insulté les officiels en charge de la rencontre. Résultat: il avait reçu une pénalité de mauvaise conduite, ce qui mettait fin à son match et du même coup à sa carrière de joueur junior.

Or, au moment d'être escorté vers la sortie, le joueur avait perdu les pédales et craché au visage de l'arbitre. Il lui avait aussi asséné des coups de poing lors de l'altercation qui avait suivi.

La victime en avait même perdu son casque protecteur avant de réussir à immobiliser le joueur au sol. Les policiers n'avaient eu d'autre choix que d'intervenir directement sur la patinoire en passant les menottes aux poignets du suspect. Une vidéo de l'incident avait d'ailleurs circulé sur les réseaux sociaux.

En présence de son avocat, Me Jean-Sébastien Gladu, Olivier Marcotte a donc admis, mercredi, les faits qui lui sont reprochés devant le juge Guy Lambert. Au terme des plaidoiries des avocats, il a finalement eu droit à une absolution inconditionnelle puisque son travail peut le conduire à l'extérieur du pays. Il devra par contre verser 300 $ au Centre d'aide aux victimes d'actes criminels.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer