Abus sexuels sur des enfants: Rock Gélinas cité à procès

Rock Gélinas lors de son arrestation en avril... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Rock Gélinas lors de son arrestation en avril 2016.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Rock Gélinas, cet homme de 82 ans domicilié à Louiseville, a été cité à subir un procès sur tous les chefs d'accusation portés contre lui en lien avec des abus sexuels sur des enfants.

Au terme d'une enquête préliminaire qui s'est terminée mercredi et dont le contenu était frappé d'une ordonnance de non-publication, le juge Rosaire Larouche a en effet conclu que la preuve était suffisamment forte pour justifier la tenue d'un procès.

Notons toutefois que le renvoi à procès n'était pas contesté. L'avocat de la défense Me Emmanuel Ayotte, avait cependant tenu à interroger les présumées victimes en vue d'évaluer leur crédibilité au stade de l'enquête préliminaire.

En vertu des accusations portées par la procureure de la Couronne Me Catherine Lemay, les événements reprochés à Rock Gélinas seraient survenus entre 1957 et 1985. Au cours de cette période, il se serait livré à des abus sexuels sur quatre fillettes toutes âgées de moins de 14 ans. Il doit donc répondre de ses actes pour des attentats à la pudeur, des actes de grossière indécence et des agressions sexuelles. 

Son dossier avait donc été reporté au 31 juillet pour la forme afin d'éventuellement fixer une date de procès. Rock Gélinas avait été arrêté en avril 2016 après une enquête menée par les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC de Maskinongé en lien avec trois présumées victimes.

Une quatrième avait ensuite porté plainte à son tour. N'ayant aucun antécédent judiciaire, il a été remis en liberté pour la durée des procédures mais doit respecter certaines conditions. Il lui est notamment interdit de communiquer avec les présumées victimes et même de s'approcher de leur domicile dans un rayon de 100 mètres. Il ne peut pas non plus se trouver en présence de mineurs sauf s'il est accompagné d'un adulte.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer