Neuf mois de prison pour leurre et pornographie juvénile

Joachim Béland a été condamné à purger une peine de neuf mois de prison pour... (Francois Gervais)

Agrandir

Francois Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Joachim Béland a été condamné à purger une peine de neuf mois de prison pour leurre et production de pornographie juvénile.

L'individu de Trois-Rivières, qui est âgé de 60 ans, devra également respecter une probation de trois ans, dont 18 mois avec suivi. Enfin, il a été inscrit au Registre des délinquants sexuels à perpétuité. 

Rappelons que Joachim Béland a disposé de ses dossiers, mardi, devant la juge Micheline Paradis alors que son procès venait de commencer. Il avait admis avoir commis un leurre avec une jeune fille de 14 ans sans savoir qu'il s'agissait en réalité d'un agent d'infiltration de la Sûreté du Québec et d'avoir produit du matériel de pornographie juvénile dans le cadre de ses communications. 

Au cours de la conversation sur les réseaux sociaux en janvier 2014, il avait notamment dit vouloir montrer son pénis en érection et avait même proposé de donner 20 $ pour une masturbation. Il disait fantasmer sur les jeunes filles. 

Il avait été arrêté en juillet 2014 par les policiers de la Sûreté du Québec.

Lors de son procès, il a enregistré des plaidoyers de culpabilité sur les chefs de leurre et production de pornographie juvénile, mais par voie de déclaration sommaire de sorte que les peines sont moins lourdes. Une suggestion commune de sentence a été soumise par le procureur de la Couronne Me Jean-Marc Poirier et l'avocat de la défense Me Pierre Spain. Celle-ci a été entérinée par le tribunal jeudi.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer