Les faits divers en bref

Un contremaître d'Arno perd la vie à Lachine (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Un contremaître d'Arno perd la vie à Lachine

Un travailleur de 68 ans qui oeuvrait pour la compagnie trifluvienne Arno a perdu la vie mardi avant-midi dans l'arrondissement Lachine, à Montréal. Le contremaître qui se trouvait au poste Rockfield d'Hydro-Québec a malheureusement été électrocuté lors d'une manoeuvre qui demeure à être déterminée par la CNESST.

«Le travailleur était à la rencontre de représentants d'Hydro-Québec dans le but de changer un transformateur de courant. Pour le moment, on ne sait pas encore exactement les circonstances de l'accident, qui font l'objet d'une enquête», explique la porte-parole de la CNESST de Montréal, Julie Robitaille.

La CNESST devra notamment rencontrer les ouvriers qui se trouvaient avec le contremaître, soit deux travailleurs et un surveillant de la compagnie Arno, de même qu'un responsable et un surveillant de chantier d'Hydro-Québec, afin de recueillir des éléments qui permettront de comprendre ce qui a pu se produire.

Selon les informations, plusieurs personnes qui se trouvaient avec lui au moment des faits ont été transportées à l'hôpital pour soigner un choc nerveux. 

(Paule Vermot-Desroches)

Estelle Carbonneau... - image 2.0

Agrandir

Estelle Carbonneau

Fugueuse recherchée

La police de Trois-Rivières sollicite l'aide de la population afin de retrouver Estelle Carbonneau, 15 ans. L'adolescente est en fugue depuis le 4 avril dernier.

Selon certaines informations, elle pourrait être accompagnée d'un garçon de 16 ans et se trouver dans les régions de Trois-Rivières, Montréal ou Gatineau. Elle mesure 1 m 60 (5'3'') et pèse 57 kg (125 lb).

Elle a les yeux bleus, les cheveux roux et le teint pâle. Toute personne ayant de l'information qui pourrait aider les policiers à retrouver cette adolescente est priée de communiquer avec la Sécurité publique de Trois-Rivières au 819-691-2929.

(Nancy Massicotte)

Port de la ceinture de sécurité: 20 fautifs en Mauricie

Vingt automobilistes, en Mauricie, ont reçu un constat d'infraction pour avoir omis de porter leur ceinture de sécurité, dans le cadre de l'opération nationale concertée Ceinture 2017, tenue du 31 mars au 6 avril au Québec.

L'ensemble des services de police du Québec en collaboration avec la Société de l'assurance automobile du Québec ont mené de nombreuses interventions planifiées pour cibler ce type d'infraction en particulier. 

Les automobilistes pris en flagrant délit d'avoir négligé de boucler leur ceinture de sécurité sont passibles d'amendes de 80 $ à 100 $ et accumuleront trois points d'inaptitude à leur dossier de conduite.

Pour élargir le bilan des interventions policières pendant cette période d'opération nationale concertée, notons que, toujours en Mauricie, les policiers ont émis 439 constats pour vitesse, 11 en lien avec le téléphone cellulaire et 161 pour d'autres infractions.

Au plan des accidents, les autorités ont compté 10 collisions avec blessés et 49 avec dommages matériels.

(Marie-Josée Montminy)

276 constats d'infraction reliés à la signalisation routière en mars

Au cours du mois de mars, les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières ont donné 276 constats d'infraction en lien avec la signalisation routière.

Ils ont également procédé à 19 arrestations relativement à la conduite d'un véhicule avec les capacités affaiblies par l'alcool ou à la garde et au contrôle d'un véhicule avec les capacités affaiblies.

En avril, leur attention est portée sur le port de la ceinture de sécurité.

La sécurité des usagers de la route est toujours l'objectif visé par ces affectations, ainsi que celui de diminuer le nombre d'accidents sur le territoire.

(Mathieu Lamothe)




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer