Des témoins confirment l'état de la seconde présumée victime de William Labranche

William Labranche...

Agrandir

William Labranche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Des amis de la seconde présumée victime de William Labranche et un policier ont confirmé que la jeune femme était en état de choc et présentait plusieurs blessures après les dernières agressions qui seraient survenues au Tim Hortons le 20 avril 2015.

On sait que la plaignante a raconté au procès du suspect que celui-ci lui avait infligé plusieurs sévices physiques et sexuels les 19 et 20 avril. Dans un premier temps, elle soutenait avoir été violemment agressée sexuellement et étranglée par Labranche au domicile de celui-ci dans la nuit du 19 avril alors qu'ils étaient tous les deux intoxiqués. 

Le lendemain matin, il l'aurait séquestrée dans un véhicule et forcée à se livrer à d'autres gestes sexuels pour ensuite l'emmener faire une balade au cours de laquelle elle aurait été obligée de conduire même si elle n'avait pas toutes ses facultés. 

Le lendemain, il y aurait également eu des gestes de violence physique et sexuelle dans une voiture. Elle avait notamment parlé d'une fellation très brutale et de menaces avec un couteau près de la gorge. Craignant pour sa vie, elle avait pris la fuite pour aller se réfugier dans un restaurant Tim Hortons. Labranche l'aurait alors suivie dans le commerce pour ensuite la malmener en présence d'employés. Quelques minutes plus tard, il avait été arrêté. 

L'un des amis de la jeune femme a raconté avec beaucoup d'émotions que le soir du 19 avril, après la prétendue séquestration dans l'auto, elle s'était présentée chez lui pour se reposer. Selon lui, elle avait quelques marques aux joues et au cou. Elle se serait plainte aussi de douleurs à la gorge et à la langue. Elle lui était apparue en état de choc. 

Le 21 avril elle serait repartie. «J'ai été inquiet pour elle toute la journée. Puis, le soir, elle m'a informé qu'il était en train de la tuer au Tim Hortons et que je devais aller la rejoindre. J'ai tellement eu peur pour elle. Je suis arrivé là-bas en grosse panique. Quand je l'ai vue, elle était ''maganée'', a-t-il raconté en larmes. Il a alors rappelé qu'il l'avait pourtant vue cinq heures plus tôt. «Elle avait des bleus partout sur le visage et le corps. J'avais l'impression qu'elle avait été attaquée par un boxeur», a-t-il ajouté. 

Un autre ami (maintenant devenu son conjoint) a lui aussi reçu les confidences de la présumée victime. Le soir du 19 avril, il est allé la chercher chez William Labranche. «Elle avait peur. Elle avait aussi des ecchymoses sur une joue et des marques au cou et la fourche de son pantalon était tachée», a-t-il indiqué. 

Lorsqu'il l'a revue le lendemain 20 avril, elle venait d'être conduite à l'hôpital. Elle était dévastée et ses blessures au visage étaient plus marquées et apparentes. 

Il soutient qu'elle a beaucoup changé depuis les agressions. La fille énergique et sportive qui n'avait peur de rien serait désormais médicamentée et victime de nombreuses crises de panique. Elle ferait également des cauchemars presque quotidiennement. «On dirait qu'elle a perdu le goût à la vie. Elle a peur de tout», a-t-il ajouté. 

Policier

L'agent Carl Cimon de la police de Trois-Rivières est celui qui a pris la déposition de la plaignante à l'hôpital. Il se rappelle très bien des nombreuses marques de violence qu'elle avait sur le visage et le corps et même de sa difficulté à s'asseoir. Elle était très apeurée aussi. «En 15 ans de service dans la police, je n'avais jamais pris une déposition aussi lourde émotivement», a-t-il mentionné. 

Enfin, rappelons que le contre-interrogatoire de la victime s'est terminé au cours de la matinée. Il a de nouveau été question de messages qu'elle aurait envoyés au suspect mais ces derniers n'ont toujours pas été déposés en preuve puisqu'elle ne les reconnaît pas.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer