Fraude de type Ponzi: Perreault écope deux ans dans la collectivité

Yvon Perreault...

Agrandir

Yvon Perreault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) La saga entourant la fraude de type Ponzi orchestrée par un ancien membre des Chevaliers de Colomb de Saint-Tite, Yvon Perreault, est maintenant terminée. Ce dernier a été condamné à une peine de deux ans moins un jour qu'il purgera dans la collectivité.

Le septuagénaire qui faisait face à une vingtaine de chefs de fraude a reconnu sa culpabilité, mardi, au palais de justice de Shawinigan. Rappelons que cet ex-conseiller fraternel des Chevaliers de Colomb de Saint-Tite a soutiré à ses victimes des sommes qui étaient estimées à plus de 500 000 $ par le biais d'une fraude de type Ponzi. 

Ce stratagème consiste à utiliser l'argent d'investisseurs pour payer de faux rendements à d'autres investisseurs ou pour rembourser les investisseurs qui veulent récupérer leur argent. Cela peut donner l'impression aux investisseurs que l'argent investi génère des rendements, mais il n'en est rien.

Les victimes, toutes des membres des Chevaliers de Colomb, vivent dans les MRC de Mékinac, des Chenaux, de Nicolet-Yamaska, de Berthier et dans les villes de La Tuque et de Trois-Rivières.

Fait à noter, les victimes ont été remboursées pratiquement en totalité grâce à un fonds d'aide mis sur pied par le mouvement des Chevaliers de Colomb. Selon le grand chevalier du conseil de Saint-Tite, Marcel Leduc, l'argent qui a servi à dédommager les personnes fraudées ne provient pas des coffres de l'organisation locale, mais bien de ceux des hautes sphères de l'organisation.

«Ce dossier-là s'est rendu jusqu'aux États-Unis. Ce sont eux qui ont pris en charge de les rembourser. Quand on paie notre carte de membre, il y a une partie de l'argent qui s'en va au conseil suprême», explique M. Leduc.

Bien au fait du dossier, le grand chevalier du conseil de Sainte-Thècle, Michel Rheault, ajoute que les Chevaliers de Colomb ont investi beaucoup d'argent et de ressources afin de réparer les torts causés par Yvon Perreault.

Une fois qu'il aura purgé sa peine dans la collectivité, Perreault devra se soumettre à une période de probation de trois ans. Il s'est également engagé à verser un montant de 25 000 $ que se partageront des organismes communautaires implantés à Shawinigan et dans d'autres localités de la région.

Cette somme sera composée des montants que lui verseront mensuellement les Chevaliers de Colomb à titre de rente au cours des cinq prochaines années. Comme il a oeuvré à titre de conseiller fraternel pendant plusieurs années, il a cotisé à un fonds de pension, d'où les versements qu'il reçoit.

Il ne faut pas confondre ce fraudeur avec un autre Yvon Perreault qui est à la tête des Entreprises Yvon Perreault et qui possède des résidences pour personnes âgées en Mauricie et au Centre-du-Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer