Neuf mois de prison pour un fraudeur

Un fraudeur ayant utilisé une vingtaine de cartes de crédit clonées pour... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un fraudeur ayant utilisé une vingtaine de cartes de crédit clonées pour acheter illégalement des tablettes électroniques écope d'une peine d'emprisonnement de neuf mois à être purgée dans la collectivité.

Daniel Ulysse Rivas, un Montréalais de 29 ans, a été arrêté en avril 2015 par la police de Trois-Rivières dans le stationnement du magasin Wal-Mart du boulevard des Récollets.

Accompagné de deux complices, l'individu était le maître d'oeuvre de l'opération: deux personnes se présentaient dans des commerces pour acheter des tablettes électroniques avec ces cartes de crédit falsifiées. Rivas attendait ses complices dans une voiture et les payait pour chaque produit ainsi acquis.

L'individu n'avait toutefois pas prévu que l'agent de sécurité du Wal-Mart serait informé que des transactions frauduleuses avaient été observées. La police trifluvienne a été alertée et a arrêté les individus dans le stationnement du magasin en plein coeur de l'après-midi.

La valeur du crime est de près de 5700 $. La marchandise a été récupérée, car les individus ont tous été arrêtés peu de temps après leurs délits.

Rivas a plaidé coupable lundi à différentes accusations de fraude et de recel. Le juge Jacques Trudel a accepté la suggestion de sentence commune présentée par la Couronne et la défense et lui a ordonné de purger 4,5 mois de détention dans la collectivité sur une période de 24 heures par jour, sauf pour travailler et pour recevoir des soins de santé. Pour l'autre moitié de la peine, Rivas devra se trouver chez lui de 22 h à 6 h.

Il ne peut avoir de documents falsifiés et les seuls chèques, cartes de crédit et cartes de débit qu'il peut posséder sont ceux émis à son nom. De plus, il ne peut se trouver sur le territoire de Trois-Rivières, sauf pour circuler sur l'autoroute 40. Il doit aussi se conformer à une période de probation de deux ans.

Une somme de 1000 $ sera confisquée au profit du Procureur général du Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer