Mafia: la Couronne abandonnerait de graves accusations contre plusieurs suspects

Les 36 individus étaient accusés principalement de trafic,... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les 36 individus étaient accusés principalement de trafic, d'importation et de production de drogue, de possession d'armes, d'incendies criminels et d'enlèvement, ont été arrêtés en 2014, 2015 et 2016 dans l'enquête Clemenza de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Couronne fédérale demanderait mardi l'abandon de plusieurs accusations graves portées de 2014 à 2016 contre une multitude d'individus liés à la mafia de Montréal.

Le nombre de personnes qui profiteraient d'une telle procédure varie selon les sources qui rapportent la nouvelle lundi. Leurs avocats auraient été avisés par écrit vendredi dernier des intentions de leurs homologues du ministère public.

Il s'agit de suspects accusés notamment de trafic, d'importation et de production de stupéfiants, de possession d'armes, d'incendie criminel et d'enlèvement.

Ils ont été arrêtés lors du déploiement de l'enquête policière Clemenza de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), l'une des plus importantes menées contre la mafia lors des dernières décennies.

Les sources qui rapportent la nouvelle précisent que la décision de la Couronne repose sur la preuve recueillie et les techniques d'enquête qui ont été utilisées. La grande majorité de la preuve serait constituée de millions de messages textes que les suspects auraient échangés et que les enquêteurs ont interceptés.

Il semble que la défense ait contesté avec vigueur la validité de cette preuve.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer